Gentoo Logo

Foire Aux Questions (FAQ) Gentoo Linux/PowerPC

Table des matières :

1.  Questions

Introduction à la FAQ Gentoo/PPC

Cette FAQ est un ensemble de questions/réponses collectées depuis la liste de distribution gentoo-ppc-dev et depuis IRC. Si vous avez des questions (ou des réponses !) à ajouter, veuillez contacter soit un auteur, soit un membre de l'équipe de documentation.

Installation

Support matériel

Applications

Ressources

2.  Installation

Comment savoir quel type de système PowerPC j'utilise ?

Bienvenue sur Gentoo PPC ! Le processeur PowerPC a été utilisé dans un grand nombre de systèmes informatiques répandus. Voici quelques liens pour vous aider à déterminer à quel type de matériel appartient la machine posée sur votre bureau.

Comment puis-je vérifier avec Mac OS X que l'ISO téléchargé n'est pas corrompu ?

D'abord, vérifiez que vous n'avez pas monté le serveur ftp avec Finder puis copié le fichier par glisser/déposer. Cela peut corrompre l'ISO. Utilisez plutôt curl (avec curl -O http://chemin/vers/iso).

Vous pouvez vérifier votre MD5 avec l'utilitaire md5sum proposé sous OSX. Pour les versions de OSX sans md5sum, vous pouvez utiliser les possibilités offertes par openssl pour construire une somme md5.

Exemple de code 2.1 : md5sum avec openssl

(Cela peut prendre un moment en fonction de la taille de l'ISO et de votre CPU.)
$ openssl md5 /chemin/vers/iso

Maintenant, comparez l'affichage avec le contenu du fichier correspondant avec l'extension .md5 sur le serveur. Si c'est le même, votre téléchargement est correct. Vérifiez que vous ne l'avez pas déjà monté (par ex. : avec Disk Copy) !

Puis-je faire un dual-boot entre Gentoo Linux et Mac OS X ?

Oui, vous pouvez ! En fait, yabootconfig détectera automatiquement et installera /etc/yaboot.conf avec Linux, Mac OS X et même les Mac OS classiques (voir le Manuel Gentoo pour les détails de yabootconfig). L'astuce est dans la façon de partitionner votre disque dur. Avant l'installation de Gentoo, démarrez avec le CD de Mac OS X. Utilisez le Disk Utility pour partitionner le disque de votre machine en deux ou trois partitions. Vous pouvez aussi utiliser parted depuis un CD-ROM d'installation récent pour pouvoir manipuler les partitions HFS et HFS+. En outre, il est capable de réduire une partition, vous pouvez donc ne pas avoir à effacer tout le disque. La première partition doit être suffisamment grande pour contenir les différentes partitions Linux (root+swap+/home etc.) Le format de cette partition importe peu. La seconde partition sera pour Mac OS X. La troisième partition (optionnelle) sera pour le Mac OS classique. Cela n'est recommandé que si vous souhaitez avoir Mac OS 9 en plus des autres systèmes d'exploitation. En effet, OS9 doit être installé sur une partition séparée par rapport à OSX pour pouvoir fonctionner.

Après avoir partitionné, installez Mac OS X et Mac OS 9 dans leurs partitions respectives. Une fois l'installation terminée, démarrez en suivant les indications du Manuel Gentoo. Au moment de partitionner, utilisez mac-fdisk pour supprimer la grande partition que vous avez créée pour Gentoo. Dans cet espace, créez une partition bootstrap, root, swap et toute autre partition que vous souhaitez utiliser avec Gentoo.

Si vous avez un Mac « OldWorld » (pre-iMac), suivez une procédure similaire à celle décrite ci-dessus. Cependant, utilisez le CD d'installation de Mac OS 9 et l'utilitaire Drive Setup. Les machines « OldWorld » n'ont pas besoin de partition bootstrap.

Note : Si yabootconfig ne détecte pas vos partitions MacOS, vous pouvez toujours les ajouter manuellement dans votre configuration de yaboot. Voyez l'exemple de yaboot.conf dans le manuel pour plus de détails.

J'ai un nouveau Mac NewWorld, un G3 bleu ou blanc. Il devrait être compatible avec le CD d'installation, mais en démarrant dessus j'obtiens l'erreur « Unknown or corrupt filesystem ».

Pour contourner ce problème, démarrez sur l'Open Firmware en maintenant appuyées les touches Pomme + Option + O + F au démarrage. À l'invite de commande, tapez :

Exemple de code 2.2 : Démarrage sur le CD pour les machines Mac NewWorld récentes

boot cd:,\\yaboot

Le CD-ROM devrait alors démarrer comme nous le souhaitons. Merci à John Plesmid pour cette astuce.

J'ai un Mac « OldWorld » et j'ai besoin d'utiliser BootX. Cependant, je ne peux pas ouvrir l'archive de l'installeur de BootX. Que puis-je faire ?

Vous avez besoin d'une nouvelle version de StuffIt Expander pour ouvrir cette archive. Vous pouvez la télécharger gratuitement.

J'ai une machine G3 beige. Puis-je installer Gentoo Linux/PPC sur un second disque IDE ?

Les premières machines G3 beiges (celles avec une carte mère « Rev 1 » avec un chipset ATI RageII+) ne supportent pas les disques esclaves en IDE. Pour utiliser un second disque dur avec cette machine, vous devrez le brancher sur un connecteur SCSI interne ou externe ou installer une carte PCI IDE. Les machines G3 plus récentes n'ont plus cette limitation. Consultez http://www.xlr8yourmac.com/G3-ZONE/IDE/index.html pour plus d'information.

J'utilise une révision A ou B d'iMac. J'ai remplacé le disque dur par un nouveau plus grand, mais je ne peux plus démarrer sur rien !

Sur ces machines, il existe une limitation de la taille de la partition racine qui est de 8Go. Assurez-vous que votre partition racine fait bien moins de 8Go et tout devrait fonctionner comme vous le souhaitez. Cela s'applique aussi à OS X et aux versions de OS 9.

Mon fichier /etc/fstab contient /dev/BOOT. Ai-je besoin de rajouter cette ligne pour ma partition bootstrap Apple ?

Non. Si vous n'utilisez pas de partition de démarrage séparée (/boot), alors vous n'avez pas besoin de cette ligne et pouvez l'effacer de votre /etc/fstab. La partition bootstrap Apple n'est pas /boot et il n'y a pas de relation entre les deux. En général, les machines PowerPC Apple n'ont pas besoin d'une partition /boot séparée et la partition bootstrap ne devrait jamais être montée ni déclarée dans votre fstab.

Quand j'ai redémarré, yaboot n'a pas fonctionné, et maintenant je suis coincé ! Que faire ?

C'est probablement dû à une mauvaise configuration de yaboot.conf. La meilleure façon de le corriger est de démarrer de nouveau sur le CD-ROM d'installation, de monter vos partitions Gentoo et de chercher les erreurs dans le fichier yaboot.conf. Vous devrez également lancer la commande ybin -v -C /mnt/gentoo/etc/yaboot.conf pour mettre à jour votre chargeur de démarrage une fois les corrections effectuées. Cela peut être réalisé sans avoir besoin de revenir en environnement chroot dans vos partitions Gentoo.

Note : Si vous avez vraiment envie de retourner à OSX, essayez de maintenir la touche Option de votre clavier appuyée lors du démarrage. Cela devrait vous donner accès à une interface graphique de sélection des disques sur lesquels vous pouvez démarrer. Choisissez OSX et souvenez-vous que vous devrez corriger le problème plus tard.

Lors du démarrage, yaboot m'affiche seulement le message "read error"! Pourquoi ne puis-je pas démarrer ?

Vous utilisez probablement le système de fichiers XFS sur votre partition racine. Bien que cela soit possible, yaboot a quelques problèmes pour accéder aux fichiers fragmentés. Pour être certain que votre noyau va démarrer correctement, au lieu de copier le fichier vmlinux sur /boot, utilisez la commande cat comme indiqué ci-dessous :

Exemple de code 2.3 : Éviter les erreurs de lecture de yaboot sur XFS avec cat

# cat /usr/src/linux/vmlinux > /boot/vmlinux

J'ai installé une mise à jour d'OSX et maintenant mon ordinateur démarre sous OSX ! Comment puis-je réparer ce problème ?

Maintenez la touche option enfoncée au démarrage. Un sélecteur graphique de disque de démarrage devrait apparaître. Attendez qu'un disque dur avec un manchot s'affiche et cliquez sur l'icône. Cela devrait lancer votre système Linux normalement. Une fois le démarrage terminé, relancer ybin -v pour réparer le chargeur de démarrage.

Je ne peux pas démarrer le CD d'installation ! Il se bloque au moment de régler l'horloge matérielle. Que faire ?

Malheureusement, il y avait un bogue dans quelques versions des scripts de base. Pour faire démarrer le système, l'horloge matérielle doit être réglée. Pour ceci, démarrer l'Open Firmware (avec la combinaison Pomme + O + F). Lorsque vous êtes à l'invite de commande de l'Open Firmware, vous pouvez régler l'heure en utilisant la commande suivante :

Exemple de code 2.4 : Réglage de l'horloge matérielle dans l'Open Firmware

# decimal dev rtc sec min hour day month year set-time
# L'exemple suivant règle l'horloge à 1:23:45 le 7 juin 2000
ok
0 > decimal dev rtc 45 23 1 6 7 2000 set-time
ok
1 >

Open Firmware retournera un « ok » une fois l'horloge réglée. Maintenant le système devrait démarrer convenablement. Tapez mac-boot pour continuer le démarrage une fois l'horloge réglée.

3.  Support matériel

J'utilise Gentoo sur un portage PowerPC. Quels paquets dois-je installer pour profiter des fonctionnalités spécifiques du portable ?

Il y a quatres paquets que vous devrez installer.

  • pbbuttonsd est un utilitaire qui active les touches luminosité et volume sur la plupart des portables ppc ainsi que la plupart des fonctionnalités spécifiques aux portables Apple. La version actuelle sert également de gestionnaire d'économie d'énergie et remplace pmud.
  • powerprefs fournit une interface graphique de configuration pour pbbuttonsd, y compris l'édition de paramètres tels que l'économie d'énergie, les options du trackpad, ainsi que d'autres préférences.
  • powernowd permet l'ajustement de la fréquence du CPU pour gagner en autonomie. D'autres paquets fournissent la même fonctionnalité, par exemple cpudyn, cpufreqd et speedfreq. Vous pouvez choisir n'importe lequel tant que vous activez l'option noyau d'ajustement de la fréquence du processeur en espace utilisateur (userspace). Il s'agit d'une seul gouverneur fonctionnel sur une architecture PPC.

Ces paquets peuvent être installés en lançant les commandes appropriés dans la liste suivante :

Exemple de code 3.1 : Installation des paquets spécifiques aux ordinateurs portables

# emerge pbbuttonsd
# emerge powerprefs
# emerge powernowd

Note : Vous devriez éditez votre fichier /etc/pbbuttonsd.conf ou utiliser powerprefs pour ajuster vos préférences. Le comportement des touches Fx et de mise en veille peut être modifié. Pour utiliser le même comportement que OSX, définissez KBDMode à fkeyslast. Vous pouvez désactiver le « clic sur touchpad » en définissant TPMode à notap. De nombreuses autres options sont disponibles ; voyez man pbbuttonsd.conf pour plus d'infos.

Il est utile d'ajouter pbbuttonsd et powernowd à votre runlevel "boot", afin qu'ils soient lancés au démarrage de l'ordinateur. Pour le faire :

Exemple de code 3.2 : Ajout de pbbuttonsd et cpudyn au runlevel 'boot'

# rc-update add pbbuttonsd boot
# rc-update add powernowd boot

Ma souris n'a qu'un bouton. Comment puis-je définir les boutons 2 et 3 puisque Ctrl-Bouton ne marche pas ?

Il n'est pas possible d'utiliser Ctrl-Bouton comme avec Mac OS X, mais vous pouvez définir n'importe quelle touche ou combinaison de touches pour émuler les boutons 2 et 3. Utilisez la commande showkey pour connaître les codes des touches. Notez que cette commande ne fonctionne pas correctement depuis un serveur X et doit donc être lancée depuis la console. Pour utiliser cette fonctionnalité, activez les options suivantes dans votre noyau :

Exemple de code 3.3 : Pilotes pour périphériques Macintosh

[*] Apple Desktop Bus (ADB) support
[*]    Use input layer for ADB devices
[*]      Support for mouse button 2+3 emulation

Vous aurez aussi besoin d'associer les touches du clavier à celles de la souris dans /etc/sysctl.conf. Voici un exemple en utilisant les touches F11 et F12 :

Exemple de code 3.4 : Émuler les boutons 2 et 3 avec F11 et F12

# Enable mouse button emulation
dev.mac_hid.mouse_button_emulation = 1
# Set 2nd button to 87 - F11
dev.mac_hid.mouse_button2_keycode = 87
# Set 3rd button to 88 - F12
dev.mac_hid.mouse_button3_keycode = 88

Note : D'autres codes utilisés fréquemment sont le 125 (la touche Pomme) et 96 (la touche entrée du pavé numérique).

Pour activer les nouveaux paramètres :

Exemple de code 3.5 : Application des changements dans sysctl

# sysctl -p /etc/sysctl.conf

Comment puis-je configurer ma carte Airport ?

La carte Airport est un périphérique 802.11b basé sur le chipset Lucent Orinoco. Pour utiliser cette carte dans Linux, activez ces options dans le noyau :

Exemple de code 3.6 : Réseau sans fil

[*] Wirless LAN Drivers & Wireless Extensions
<*> Hermes chipset 802.11b support (Orinoco/Prism2/Symbol)
<*>   Apple Airport support (build-in)

Une fois le noyau configuré, il vous faudra également quelques outils en espace utilisateur pour configurer les paramètres du réseau sans fil. Installez wireless-tools pour obtenir iwconfig et d'autres utilitaires liés aux réseaux sans fil.

Exemple d'utilisation de iwconfig, pour indiquer que votre ESSID est "essid_maison" :

Exemple de code 3.7 : Paramétrer l'ESSID

# iwconfig eth1 essid essid_maison

Pour un guide plus générique sur la configuration du sans-fil dans Gentoo, reportez-vous au Guide Gentoo sans fil.

Comment puis-je configurer ma carte Airport Extreme ?

La carte Airport Extreme est une carte 802.11b/g embarquée dans les portables Apple modernes. Elle est basée sur le chipset Broadcom 43xx qui est supporté nativement par le projet pilote bcm43xx. Ce pilote a été inclus dans le noyau Linux à partir de la version 2.6.24. Notez que le pilote doit sélectionner le bon pilote entre b43 et b43-legacy. Les firmwares utilisés pour ces deux pilotes sont différents, avec l'héritage de la version supportant les vieilles cartes 4306. Si vous avez une telle carte, compilez les deux pilotes, sinon il devrait être suffisant de ne compiler que b43. De plus, pour activer ces drivers, l'option mac80211 doit d'abord être sélectionnée.

Exemple de code 3.8 : Ajout du support b43 dans le noyau

Networking --> Wireless -->
     <M>   Generic IEEE 802.11 Networking Stack (mac80211)

Device Drivers --> Network device support -->
     [*] Wireless LAN (IEEE 802.11)
     <M>   Broadcom 43xx wireless support (mac80211 stack)
     [*]     Broadcom 43xx debugging
     <M>   Broadcom 43xx-legacy wireless support (mac80211 stack)
     [*]     Broadcom 43xx-legacy debugging

Après avoir compilé le noyau, vous devrez installer le paquet b43-fwcutter qui contient le firmware indispensable au fonctionnement du périphérique. Pour plus d'informations, consultez ce post sur le forum.

Pour un guide plus générique sur la configuration du sans fil dans Gentoo, reportez-vous au Guide Gentoo sans fil.

Le modem interne va-t-il fonctionner ?

Sur les Macs les plus anciens, le modem interne est un périphérique série standard. En plus du support ppp et i2c, activez ces options noyaux pour le faire fonctionner :

Exemple de code 3.9 : Pilotes du modem série

<*> PowerMac z85c30 ESCC support (CONFIG_SERIAL_PMACZILOG)

Les Macs récents utilisent un périphérique USB dont le seul pilote disponible vient de Linuxant. À moins que vous n'ayez acheté une clé à Linuxant, ce pilote ne fonctionnera qu'à 14.4 bauds et ne supportera pas le fax. Pour utiliser ce pilote, installez net-dialin/hcfusbmodem qui donnera accès à /dev/ttySHCF0. Ensuite, configurez ppp comme d'habitude. Plus d'informations sur l'installation de ce modem sont disponibles sur http://www.linuxant.com/drivers/hcf/install.html.

Est-ce que le mode Sleep fonctionne sur mon iBook/PowerBook ?

Le mode Sleep (mise en veille avec conservation de la RAM) fonctionne très bien sur tous les iBooks G3 et les TiBooks. Un récent correctif du noyau propose le support de sleep sur les iBooks G4 et les *Books utilisant des cartes vidéo Radeon. Si vous disposez d'un portable de ce type, utilisez le noyau gentoo-sources-2.6.11 pour en avoir le support.

Note : Vous remarquerez que les PowerBook 12" ne sont toujours pas supportés, parce qu'ils utilisent un chipset nVidia.

Comment puis-je faire fonctionner le son ?

Il y a deux moyens de faire fonctionner le son sur les noyaux récents : OSS ou ALSA. OSS est le plus ancien et est maintenant obsolète, mais fonctionne encore bien sur les anciens Macs. ALSA est le plus récent est sera toujours supporté dans l'avenir. Nous vous recommandons d'utiliser ALSA à moins que vous ne rencontriez des problèmes.

Note : Si vous activez le pilote OSS dans votre noyau, le pilote ALSA ne se chargera pas.

En plus de configurer correctement le noyau, les utilisateurs qui pourront utiliser le son doivent être ajoutés au groupe approprié avec la commande suivante :

Exemple de code 3.10 : Ajout des utilisateurs au groupe audio

# gpasswd -a nom_utilisateur audio

Si le noyau est configuré correctement, mais qu'aucun son ne sort des hauts-parleurs, assurez-vous que le volume général est monté et que le périphérique audio n'est pas mis en sourdine (MUTE).

Note : La carte son sur Macs est connectée par le bus i2c Keywest/PowerMac, pas par le bus PCI. Vous ne verrez pas la carte son dans la liste des périphériques PCI ou en utilisant alsaconf. Ceci est moins problématique que vous ne pouvez l'imaginer, puisque tous les Macs utilisent ainsi le même pilote pour le son, mais vous devrez vous assurer que vous avez le support i2c Keywest/PowerMac dans votre noyau.

Important : Si vous activez le support ALSA, vous devrez également compiler le support i2c Keywest/PowerMac. Dans le cas contraire, vous obtiendrez des kernel panics au démarrage !

Configuration du son avec ALSA

Pour ALSA, nous allons activer à la fois les pilotes ALSA habituels et la couche d'émulation OSS afin de toujours pouvoir utiliser les programmes ne fonctionnant qu'avec OSS. Dans votre make menuconfig vous devez sélectionner :

Exemple de code 3.11 : Options du noyau pour le son avec ALSA

Device Drivers - Sound --->
<*> Sound card support
    Advanced Linux Sound Architecture --->
    <*>   PowerMac DMA sound support
      <*> Advanced Linux Sound Architecture
      <*> Sequencer support
      <*> Sequencer dummy client
      <*> OSS Mixer API
      <*> OSS PCM (digital audio) API
      [*] OSS Sequencer API

Selon l'âge de votre machine, le bon pilote de son devrait également être activé. Sur les machines plus récentes telles que les Aluminum PowerBooks, les nouveaux iBooks ou les G5, c'est le pilote Apple On-board Audio qui doit être utilisé. Sur les anciens systèmes, préférez le pilote ALSA PowerMac.

Exemple de code 3.12 : Pilotes ALSA - N'en choisir qu'un seul

Anciennes machines
          ALSA PowerMac devices --->
           <*> PowerMac (AWACS, DACA, Burgundy, Tumbler, Keywest)
Machines récentes
          Apple Onboard Audio driver --->
           <*> Apple Onboard Audio driver
           <*>   layout-id fabric
           <*>   support Onyx chip
           <*>   support TAS chip
           <*>   support Toonie chip

Vous pouvez également configurer ces pilotes en tant que modules et vous assurer qu'ils sont chargés au démarrage, mais c'est plus simple de les compiler en dur.

Note : Assurez-vous que l'option PowerMac DMA sound support est désactivée, sinon le module ALSA ne pourra pas se charger.

Pour plus d'informations sur ALSA, reportez-vous au Guide Gentoo ALSA.

Note : Si vous utilisez le paquet alsa-driver au lieu d'utiliser les modules fournis dans le noyau, la variable ALSA_CARDS doit être égale à powermac pour les anciens Mac ou à aoa, aoa-fabric-layout, aoa-soundbus, aoa-soundbus-i2c, aoa-onyx, aoa-tas ou aoa-toonie pour les Mac récents.

Configuration du son avec OSS

Note : Encore une fois, ne l'utilisez que si vous n'utilisez pas ALSA.

Dans votre make menuconfig vous devrez sélectionner :

Exemple de code 3.13 : Options du noyau pour le son avec OSS

Device Drivers - I2c support --->
  I2C Hardware Bus Support --->
    <*> Powermac I2C interface (Keywest on 2.6.15 and older)

Device Drivers - Sound --->
<*> Sound card support
  <*>   PowerMac DMA sound support

Vous pouvez également configurer l'ensemble en module et vous assurer qu'ils sont chargés au démarrage.

Si le module dmasound_pmac n'est pas chargé, vous devrez probablement activer l'option i2c-core dans le noyau en dur ou comme module.

Note : Si vous utilisez encore OSS pour le son, veuillez tester les pilotes ALSA à la place et rapportez les éventuelles régressions sur le bugzilla ALSA. Merci !

Comment puis-je faire en sorte que mon Mac se rallume après une coupure de courant ?

L'Unité de Gestion de l'Energie (PMU) dans la plupart des Macs possède la fonctionnalité de rallumer le Mac après une coupure de courant. Cette fonctionnalité est controllé par les options PMU accessibles dans /proc. Pour activer ces fonctionnalités, mettez la valeur 1 dans server_mode ; pour le désactiver, mettez 0.

Exemple de code 3.14 : Activation du redémarrage après coupure de courant

# echo "server_mode=1" > /proc/pmu/options

Malheureusement, ce paramètre est réinitialisé à chaque redémarrage. Pour faire en sorte de conserver ce paramètre, ajoutez la ligne mentionnée ci-dessus dans /etc/conf.d/local.start.

Il y a beaucoup de messages "IN from bad port" dans le dmesg, que puis-je faire ?

Ce comportement provient de pilotes écrits pour des périphériques dont votre système n'est pas équipé. Ces messages sont généralement sans conséquences, mais il est toujours bon de désactiver ces pilotes quand même. Les correspondances numéro de port/option de configuration du noyau sont exposées ci-dessous. Même si les numéros ne correspondent pas, vous devriez tout de même essayer de désactiver ces options, la plupart des machines PPC ne les utilisant pas de toute manière.

Exemple de code 3.15 : IN from bad port 61 - Désactivez le support du beeper

Device Drivers - Input device support --->
[*] Miscellanous devices --->
      < > PC Speaker Support

Exemple de code 3.16 : IN from bad port 64 - Désactivez le support clavier i8042

Device Drivers - Input device support --->
Hardware I/O Ports --->
      < > Serial I/O support
        < > i8042 PC Keyboard controller

Exemple de code 3.17 : IN from bad port 2E9,2F9,3E9,3F9 - Désactivez le support 8250/16550

Device Drivers - Character devices --->
Serial drivers --->
      < > 8250/16550 and compatible serial support

Si vous avez d'autres messages IN from bad port dont vous ne connaissez pas l'origine, veuillez nous le faire savoir !

4.  Applications

Je ne peux pas installer de paquet ou j'obtiens une erreur indiquant qu'il est masqué. Que puis-je faire ?

Deux raisons principales peuvent être à l'origine de ce problème. Soit il n'a pas été testé sur une architecture PPC, soit il a été testé, mais n'a pas encore été marqué comme stable.

Exemple de code 4.1 : Le paquet n'a pas encore été testé sur PPC

!!! All ebuilds that could satisfy "bar" have been masked.
!!! One of the following masked packages is required to complete your request:
- app-foo/bar-1.0 (masked by: missing keyword)

Si votre paquet n'a pas encore été testé sur PPC, vous devez tout d'abord marquer l'ebuild du mot-clef ppc. Vous pouvez le faire en utilisant l'outil ekeyword qui est dans le paquet gentoolkit-dev. Pour marquer l'ebuild et regénérer le fichier manifest correspondant :

Exemple de code 4.2 : Ajouter le mot-clef ppc à app-foo/bar

# ekeyword ppc /usr/portage/app-foo/bar/bar-1.0.ebuild
# ebuild /usr/portage/app-foo/bar/bar-1.0.ebuild manifest

Une fois que l'ebuild aura été marqué, vous pourrez alors l'installer normalement. Testez l'application et, si elle fonctionne, s'il vous plaît faites un rapport de bogue pour indiquer aux développeurs qu'ils peuvent ajouter le mot-clef.

Note : Cette modification ne restera que jusqu'à la prochaine synchronisation de Portage. Si vous voulez une modification plus permanente, vous devrez utiliser l'overlay de Portage. Lisez la documentation de Portage pour plus d'information sur la gestion d'un overlay.

Exemple de code 4.3 : Le paquet n'a pas été marqué stable sur PPC

!!! All ebuilds that could satisfy "bar" have been masked.
!!! One of the following masked packages is required to complete your request:
- app-foo/bar-1.0 (masked by: ~ppc keyword)

Si votre paquet a déjà le mot-clef ~ppc, vous avez deux options. Soit vous suivez les instructions ci-dessus et remplacez ~ppc par ppc, soit vous utilisez le répertoire /etc/portage pour démasquer le paquet en question. La seconde option est la meilleure, car il ne sera pas nécessaire de la réappliquer à chaque mise à jour de l'arbre Portage.

Exemple de code 4.4 : Utiliser /etc/portage pour démasquer app-foo/bar

# echo "=app-foo/bar-1.0 ~ppc" > /etc/portage/package.keywords

Note : Si le répertoire /etc/portage n'existe pas, vous devrez d'abord le créer.

Maintenant, installez normalement le paquet. Une fois que vous êtes sûr que le paquet est stable, merci de nous faire un rapport de bogue pour demander aux développeurs d'ajouter le mot-clef.

Est-ce que Gentoo/PPC fournit un support pour Flash ?

En fait, pas vraiment. Macromedia n'a jamais mis à disposition de binaire pour Linux/ppc et les implémentations libres actuellement disponibles sont encore incomplètes. Cependant, il y a deux projets qui permettent de jouer beaucoup d'objets flash, gnash et swfdec. Tout deux sont capables de jouer les vidéos de Youtube et beaucoup d'autres contenus populaires.

Est-ce que Gentoo/PPC dispose d'un plugin java ?

Oui, un plugin Java est désormais disponible grâce aux Java 1.5 et 1.6 d'IBM. Toutes les applications Java ne fonctionnent cependant pas encore avec ces versions.

Y a-t-il une façon simple de configurer X ?

Vous pouvez faire emerge xac, tout simplement. Une fois que le paquet est installé, exécutez xac pour générer la configuration pour votre installation. Si vous voulez utiliser un paramétrage clavier particulier vous pouvez utiliser l'option --kbd-layout. Notez que xac ne supporte pas le DRM pour la plupart des utilisateurs, vous devrez donc probablement changer votre configuration noyau et emerger des pilotes additionnels pour avoir le support de votre configuration. Assurez-vous d'avoir configuré le noyau comme indiqué plus bas pour obtenir des performances optimales.

Que me faut-il pour activer le DRM ?

Au moment d'installer xorg-server, assurez-vous que le use flag dri est activé. Vous devriez également configurer la variable VIDEO_CARDS dans le fichier make.conf pour correspondre à votre carte vidéo  VIDEO_CARDS="radeon" pour le support radeon, VIDEO_CARDS="nv" pour le support nvidia, etc. Comme option de secours, ajoutez fbdev à la liste de VIDEO_CARDS, ce pilote devant théoriquement fonctionner systématiquement.

Vérifiez que la configuration de votre noyau contient les options suivantes :

Exemple de code 4.5 : Configuration noyau pour le support DRM des cartes Rage128

Device Drivers - Character devices --->
<*> /dev/agpgart (AGP Support)
[*] Apple UniNorth support
[*] Direct Rendering Manager (DRI support)
< > ATI Rage 128
Device Drivers - Graphics Support --->
 <*>   ATI Rage 128 display support

Exemple de code 4.6 : Configuration noyau pour le support DRM des cartes Radeon

Device Drivers - Character devices --->
<*> /dev/agpgart (AGP Support)
[*] Apple UniNorth support
[*] Direct Rendering Manager (DRI support)
< > ATI Radeon
Device Drivers - Graphics Support --->
 <*>   ATI Radeon display support

Exemple de code 4.7 : Configuration noyau pour les cartes nVidia

Device Drivers - Graphics Support --->
  <*> nVidia Framebuffer Support

Note : Le DRM n'est actuellement pas supporté sur les cartes nVidia puisque nVidia n'a pas mis à disposition de drivers PPC et qu'aucun driver libre ne supporte l'accéleration 3D.

Recompilez et installez le noyau si nécessaire. Après cela, vérifiez que vous démarrez sur le « framebuffer » natif (comme radeonfb ou atyfb128 et non depuis offb ou ofonly) et lancez xac.

Important : Vous devrez éditer votre fichier /etc/X11/xorg.conf en fonction de votre carte vidéo. Assurez-vous que le pilote choisi est soit ati, soit un pilote spécifique à votre carte (r128 ou radeon). Vérifiez également que l'extension DRI est chargée et non commentée.

J'ai installé Xorg et l'ai configuré correctement, mais le pilote radeon n'est pas présent. Qu'est-ce qui ne va pas ?

Ajoutez la ligne VIDEO_CARDS appropriée dans votre /etc/make.conf (précisez r128 ou radeon) et recompilez xorg-server et mesa pour obtenir les pilotes.

J'ai une erreur VBIOS ou "Invalid I/O allocation" dans mon xorg.log. Celà pose-t-il problème ?

Non, il s'agit seulement de X.org qui détecte votre carte. Il essaie d'ouvrir le BIOS video qui est uniquement x86, et échoue en laissant un de ces messages. Cela n'a aucun effet, ne vous en inquiétez pas !

Lors de l'utilisation de OpenGL DRI ou en visionnant des films, le système se bloque à l'improviste. Que puis-je y faire ?

Votre système ne gère pas proprement le support AGP. La solution la plus simple consiste à ajouter la ligne suivante à la section « Device » de /etc/X11/xorg.conf :

Exemple de code 4.8 : Forcer le mode PCI pour carte AGP

Option       "ForcePCIMode"

Il y a quelques problèmes connus avec l'extension composite incluse dans les dernières versions de X.org. Il vous faudra les désactiver si vous rencontrez des problèmes.

En dernier recours, si vous rencontrez toujours des problèmes, essayez de désactiver le support dri dans votre xorg.conf et vérifiez si le problème disparaît.

J'ai récemment installé Xorg, mais quand je l'utilise, mon clavier international ne marche pas correctement. Les touches principales fonctionnent bien, mais je ne peux pas entrer de symboles spéciaux comme l'arobase. La sortie de la commande startx dit quelque chose comme « could not load keymap, falling back to default keymap ». Que puis-je faire ?

Vérifiez que les permissions sur /var/tmp sont mises à drwxrwxrwx. Si ce n'est pas le cas, changez-les en tapant chmod a+rwx /var/tmp. Cela permettra à Xorg de charger les keymaps correctement.

Comment puis-je écouter un CD audio ?

Les machines « New World » n'ont pas de connexion audio entre le lecteur de CD-ROM et le périphérique audio. Les informations audio doivent donc être lues comme des données et puis envoyées vers la carte son. C'est possible en utilisant Audacious, qui lit l'audio du CD sur le câble ATA, le décode de façon logicielle et l'envoie vers la carte son par le bus PCI comme des données numériques.

Exemple de code 4.9 : Installation de Audacious

# emerge audacious

Pour écouter un CD, lancez audacious. Si vous avez des problèmes de lecture, allez dans le menu Preferences-->Plugins-->>CD Audio Plugin et sélectionnez votre lecteur CD. Assurez-vous que l'option « Digital audio extraction » est cochée.

Puis-je lancer Mac OS 9 ou Mac OS X depuis Gentoo Linux ?

Oui, à condition d'utiliser Gentoo Linux/PPC sur du matériel PPC Apple 32-bit. Vous devez utiliser Mac-on-Linux qui permet de lancer une instance de OS9, OSX ou Linux en tant que processus Linux. Faites seulement emerge mol. Mac On Linux supporte Mac OS de 7.5.2 à 9.2.2 et toutes les versions de Mac OS X. Il peut être lancé en plein écran dans une console avec framebuffer ou dans une fenêtre sur un serveur X.

Note : A l'heure actuelle, il n'est pas possible d'utiliser MOL sur des processeurs PowerPC 64 bits.

Note : Pour exécuter MOL en plein écran, vous devrez compiler MOL avec le paramètre USE fbcon et lancer l'application depuis une console en framebuffer.

Pour ce qui est du réseau et du son, vous devrez installer les pilotes dans le répertoire MOL-Install sur votre bureau Mac OS X. Si des erreurs avec le réseau surviennent, vérifiez que vous avez activé les options suivantes dans le noyau :

Pour la mise en réseau d'OSX :

  • Universal TUN/TAP device driver support (CONFIG_TUN)

Pour le serveur DHCP :

  • Socket Filtering (CONFIG_FILTER)
  • Packet Socket (CONFIG_PACKET)

Pour le NAT :

  • Network packet filtering (CONFIG_NETFILTER)
  • Connection tracking (CONFIG_IP_NF_CONNTRACK)
  • IP tables support (CONFIG_IP_NF_IPTABLES)
  • Packet filtering (CONFIG_IP_NF_FILTER)
  • Full NAT (CONFIG_IP_NF_NAT)
  • MASQUERADE target support (CONFIG_IP_NF_TARGET_MASQUERADE)

Puis-je accéder à mes partitions ext2/ext3 depuis OSX ?

OSX supporte la lecture et l'écriture sur des partitions ext2/ext3 si vous utilisez l'extension noyau proposée par le projet ext2fsx.

Note : Si vous utilisez MOL, vous ne pourrez pas accéder à une partition déjà utilisée par Linux.

Quelles sont les options de USE pour Portage qui ne fonctionnent pas avec une machine PowerPC ?

Si vous utilisez un profil ancien (désuet, ne concerne que les versions antérieures à 2005.0), alors consultez la liste dans /etc/make.profile/make.mask.

Si vous utilisez les profils avec cascade (version 2005.0 et supérieures), jetez un œil à la liste dans /usr/portage/profiles/default-linux/ppc/use.mask.

Comment puis-je utiliser distcc avec une machine x86 ?

Si vous disposez d'une seconde machine relativement rapide, vous pouvez l'utiliser avec distcc pour compiler des binaires pour votre processeur ppc. Il est préférable de compiler le plus de binaires possibles sur la machine la plus rapide. Vous pouvez même ne pas compiler sur l'ordinateur le plus lent. Lisez le Guide de compilation croisée avec DistCC pour apprendre comment faire cela. Vous voudrez peut-être également lire le Gentoo Embedded Handbook pour en apprendre plus à propos de la compilation croisée.

Pourquoi est-ce que gcc n'arrête pas de faire des erreurs de segmentation lors de mes compilations ?

Si gcc fait des erreurs de segmentation lors de la compilation des ebuilds, cela ne provient probablement pas d'un bogue de gcc et n'est pas un problème de matériel. La plupart du temps, ce problème est dû à l'activation du mode préemptif dans le noyau. En effet, si cette option est utilisable sur architectures x86, elle peut corrompre le cache sur PPC et c'est la raison pour laquelle vous obtenez des avertissements fréquents lors des compilations. Pour éviter cela, vous devrez simplement recompiler votre noyau en désactivant le mode préemptif. Pour vérifier s'il est actif :

Exemple de code 4.10 : Vérifier si le mode préemptif est activé

$ grep PREEMPT /usr/src/linux/.config

Si vous obtenez : « # CONFIG_PREEMPT is not set », alors vous devez faire un rapport de bogue pour l'erreur de segmentation.

Si vous obtenez : « CONFIG_PREEMPT=y », alors vous devez le désactiver puis reconstruire votre noyau.

5.  Ressources

Puis-je acheter un CD de Gentoo Linux/PPC ?

Oui ! nous vendons Gentoo sur CD-ROM dans notre boutique Gentoo.

Cette FAQ n'a pas repondu à ma question. Que puis-je faire maintenant ?

La première chose à faire est de naviguer parmi la documentation sur www.gentoo.org. Deux listes de diffusion spécifiques au PPC existent déjà, gentooppc-dev et gentooppc-user. Gentoo sur PPC (sur forums.gentoo.org) est un forum ouvert pour les discussions sur tous les types de PowerPC. Il y a aussi une discussion en direct sur IRC. Rejoignez-nous sur #gentoo-ppc de irc.freenode.net.

Des informations générales à propos de Linux sur PowerPC se trouvent sur penguinppc.org. Des informations générales sur Linux sont disponibles sur www.linuxdoc.org.



Imprimer

Dernière mise à jour le 15 avril 2009

La version originale de cette traduction n'est plus maintenue

Résumé : La FAQ Gentoo/PPC est un ensemble de questions/réponses collectées depuis la liste de distribution gentoo-ppc-dev et depuis IRC.

Rajiv Manglani
Auteur

Lars Weiler
Auteur

Jochen Maes
Correcteur

Joseph Jezak
Correcteur

Joshua Saddler
Correcteur

Frédéric Baujard
Traducteur

Clément Varaldi
Traducteur

Guillaume Pujol
Traducteur

Donate to support our development efforts.

Copyright 2001-2014 Gentoo Foundation, Inc. Questions, Comments? Contact us.