Gentoo Logo

Guide de référence OpenBoot PROM (OBP)

Table des matières :

1.  À propos de ce document

Ce document dresse une liste de commandes OBP utiles pour le démarrage, la configuration et le diagnostic des problèmes sur les ordinateurs Sun SPARC et leurs clones.

Notez bien que ces commandes ne peuvent pas toutes être utilisées avec n'importe quelle version de PROM. Notamment, les systèmes sun4c ont un mode de saisie différent, alors qu'il manque à certains modèles JavaStation de nombreuses fonctionnalités OBP.

OBP n'est pas consistant en ce qui concerne les noms des commandes. Parfois, des traits d'union sont utilisés pour séparer les mots, parfois non. Quelques commandes utilisées pour afficher des informations débutent par ou contiennent un point (c'est une convention qui vient du langage Forth.)

Les termes « OBP », « OpenBoot PROM » et « PROM » sont interchangeables dans ce document

2.  Accéder à OBP

Systèmes munis de claviers Sun

Sur les systèmes Sun standards (et les clones qui utilisent des claviers Sun), tapez Stop+A lorsque le système démarre pour accéder à OBP. La touche Stop est celle située en haut à droite sur le bloc de touches supplémentaires à la gauche du clavier (sur de très vieux systèmes, elle peut être étiquetée L1).

Utilisée pendant le démarrage, la combinaison de touches Stop+N permet, sur plusieurs systèmes, de restaurer les valeurs par défaut de OBP. Sur plusieurs machines, Stop+D active les diagnostics.

Accéder à OBP par une console série

Pour accéder à OBP à partir d'une console série, envoyez un caractère « break ». Pour ce faire, tapez ctrl+A F si vous utilisez minicom, ou ctrl+A B si vous utilisez xc.

Systèmes munis de claviers d'un autre type que Sun

Pour les systèmes munis de claviers de style PC (comme les JavaStations et certains clones Ultra), les combinaisons ctrl+break ou alt+ctrl+break sont généralement utilisées.

Notez que sur les JavaStation JK, ctrl+break redémarre la machine au lieu de donner accès au PROM. Pour accéder au PROM, vous devrez relier les broches 7-8 du cavalier J1300 sur la carte mère.

3.  Commandes système de base

Éteindre et redémarrer

La commande power-off arrête la machine et l'alimentation électrique. Parfois, cette commande fonctionne mal sur les systèmes Ultra5/10.

La commande reset réalise un redémarrage en douceur. Si les diagnostics sont activés, ils ne seront pas exécutés à nouveau.

La commande boot démarre le système. Un paramètre peut être fourni pour remplacer le périphérique de démarrage par défaut ; il peut s'agir du nom complet d'un périphérique ou d'un alias de périphérique tel que disk, cdrom ou net. Tout argument supplémentaire est passé au chargeur de démarrage ou au système d'opération.

Information système et PROM

La commande .version affiche la version du PROM.

Exemple de code 3.1 : Sortie de la commande .version

{0} ok .version
Release 3.7 Version 0 created 1997/01/09 13:06
OBP 3.7.0 1997/01/09 13:06
POST 3.2.1 1996/12/20 03:01

La commande banner affiche un en-tête d'informations relatives au système.

Exemple de code 3.2 : Sortie de la commande banner

{0} ok banner
Sun Ultra 2 UPA/SBus (2 X UltraSPARC-II 296MHz), No Keyboard
OpenBoot 3.7, 704 MB memory installed, Serial #9705521.
Ethernet address 8:0:20:94:18:31, Host ID: 80941831

La commande .speed affiche les vitesses des bus.

Exemple de code 3.3 : Sortie de la commande .speed

{0} ok .speed
CPU  Speed : 296.00 MHz
UPA  Speed : 098.66 MHz
SBus Speed : 025.00 MHz

Information sur les périphériques

La commande show-devs affiche une liste des périphériques disponibles sur le système.

La commande probe-scsi affiche les périphériques SCSI internes disponibles sur le système. La commande probe-scsi-all affiche à la fois les périphériques internes et externes de chaque interface SCSI. Après l'utilisation d'une de ces deux commandes, vous devez exécuter reset-all avant d'essayer de démarrer un système d'exploitation.

Exemple de code 3.4 : Sortie de la commande probe-scsi-all

{0} ok probe-scsi-all
This command may hang the system if a Stop-A or halt command
has been executed.  Please type reset-all to reset the system
before executing this command.
Do you wish to continue? (y/n) y
/sbus@1f,0/SUNW,fas@e,8800000
Target 1
  Unit 0   Disk     SEAGATE ST34371W SUN4.2G74629710B00491
                    Copyright (c) 1997 Seagate
                    All rights reserved

La commande probe-ide est disponible sur les systèmes utilisant des contrôleurs IDE.

Exemple de code 3.5 : Sortie de la commande probe-ide

ok probe-ide
  Device 0  ( Primary Master )
          ATA Model: ST320420A

  Device 1  ( Primary Slave )
          ATA Model: Maxtor 6E040L0

  Device 2  ( Secondary Master )
         Not Present

  Device 3  ( Secondary Slave )
         Not Present

4.  Variables d'environnement et alias de périphériques

Obtenir et régler les variables d'environnement

Utilisez printenv pour obtenir une liste des variables d'environnement. Pour obtenir la valeur d'une variable spécifique, utilisez printenv mavariable.

Pour régler une nouvelle variable, utilisez setenv mavariable lanouvellevaleur.

Pour rétablir la valeur par défaut d'une variable, utilisez set-defaults.

Notez que les variables booléennes se terminent généralement par un ?, et qu'elles sont indépendantes des variables de mêmes noms qui ne se terminent pas par un point d'interrogation.

Variables d'environnement utiles

Quelques variables d'environnement utiles :

Variable Utilité
ttya-mode Définit la vitesse en bauds et les paramètres qui s'y rattachent pour la console série. La valeur par défaut est 9600,8,n,1,-, ce qui signifie une vitesse de 9600 bauds, 8 bits, pas de parité, un bit d'arrêt et pas de contrôle du flux.
auto-boot? Par défaut, OBP amorce automatiquement lors du démarrage. Réglez cette variable à false si vous souhaitez entrer la commande d'amorçage manuellement.
boot-device Lorsque l'auto-amorçage est utilisé ou si la commande boot est utilisée sans argument, cette variable détermine le périphérique d'amorçage. Plusieurs valeurs peuvent être spécifiées (en les séparant par des espaces) ; elles sont alors essayées l'une après l'autre. Chaque valeur peut être le chemin complet d'un périphérique ou un alias de périphérique.
diag-device Identique à boot-device, mais utilisée lorsque diag-switch? est activée.
local-mac-address? Si cette variable est réglée, les interfaces réseaux utiliseront leurs propres adresses MAC plutôt que l'adresse MAC globale du système. Cela est consistant avec le comportement des PC et viole les spécifications Ethernet.
diag-switch? Si cette variable est réglée, des tests diagnostics supplémentaires seront exécutés lors de la mise sous tension. Notez que cela peut être très long sur les systèmes SMP et HyperSparc. De plus, la variable diag-device sera utilisée plutôt que boot-device pour déterminer le périphérique d'amorçage. Certains systèmes ont un cavalier sur la carte mère ou un commutateur à l'avant de la machine servant à forcer l'activation de ces paramètres.

Obtenir et régler les alias de périphériques

Les alias de périphériques peuvent être utilisés pour simplifier les arguments passés à de nombreuses commandes. Plutôt que de taper boot /sbus/SUNW,hme@e,8c00000, par exemple, on pourrait simplement taper boot net.

Pour afficher tous les alias de périphériques, utilisez la commande devalias. Pour afficher un alias spécifique, utilisez devalias monalias. Pour régler un alias de périphérique, utilisez devalias monalias lanouvellevaleur.

Changer la résolution de l'écran

La variable output-device peut être utilisée pour contrôler quel « framebuffer » et quelle résolution sont utilisés pour la console PROM. Par exemple, pour utiliser la carte Creator sur un Ultra 1C ou 2 avec une résolution de 1024x768@76Hz :

Exemple de code 4.1 : Changer les paramètres de votre moniteur

{0} ok devalias screen /SUNW,ffb
{0} ok setenv output-device screen:r1024x768x76

Les modifications ne s'appliqueront qu'après un redémarrage. Toutes les résolutions et tous les taux de rafraîchissement ne sont pas supportés par toutes les cartes.

5.  Diagnostics

Activer le mode diagnostic

Avant d'effectuer des diagnostics, il est préférable de régler diag-switch? et de réaliser un cycle complet de mise hors tension / sous tension (« hard power off »). De l'information diagnostique supplémentaire sera fournie par la console lorsque la machine démarrera.

Tests de base

Si le test de mise sous tension (POST) est réussi, des tests supplémentaires peuvent être réalisés en utilisant les commandes test, test-all, watch-net et watch-clock.

La commande test somedevice réalise des tests sur le périphérique désigné (cela peut être un nom complet ou un alias de périphérique).

Exemple de code 5.1 : Exemples de tests

{0} ok test scsi
        CE DMA fill from address fff8e000 for 80 bytes   succeeded.
         Dma register test -- succeeded.
         Esp register test -- succeeded.
         Dma read test -- succeeded.
         Dma write test -- succeeded.
{0} ok test /sbus/SUNW,hme
Internal loopback test -- succeeded.
Transceiver check  -- Using Onboard Transceiver - Link Up.
passed
{0} ok test ttya
 !"#$%&'()*+,-./0123456789:;<=>?@ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ[\]^_`abcdefghijklmn

La commande test-all réalise des tests sur tous les périphériques capables de s'auto-vérifier.

La commande watch-net peut être utilisée pour examiner d'éventuels paquets envoyés sur le réseau.

La commande watch-clock peut être utilisée pour vérifier que l'horloge interne fonctionne. Elle devrait compter de 0 à 59 en boucle, avec un intervalle d'une seconde.

Tests diagnostiques approfondis avec obdiag

Note : Les routines obdiag ne sont disponibles que sur les machines Ultra 5/10 ou plus récentes.

Pour activer des tests diagnostiques approfondis, exécutez ce qui suit :

Exemple de code 5.2 : Entrer dans obdiag

ok setenv mfg-mode on
mfg-mode =            on
ok setenv diag-switch? true
diag-switch? =        true
ok setenv auto-boot? false
auto-boot? =          false
ok reset-all
ok obdiag

Ceci devrait afficher un menu. D'abord, sélectionnez 16 pour inclure des messages détaillés.

Exemple de code 5.3 : Menu obdiag

          OBDiag Menu

  0 ..... PCI/Cheerio
  1 ..... EBUS DMA/TCR Registers
  2 ..... Ethernet
  3 ..... Keyboard
  4 ..... Mouse
  5 ..... Floppy
  6 ..... Parallel Port
  7 ..... Serial Port A
  8 ..... Serial Port B
  9 ..... NVRAM
 10 ..... Audio
 11 ..... EIDE
 12 ..... Video
 13 ..... All Above
 14 ..... Quit
 15 ..... Display this Menu
 16 ..... Toggle script-debug
 17 ..... Enable External Loopback Tests
 18 ..... Disable External Loopback Tests

 Enter (0-13 tests, 14 -Quit, 15 -Menu) ===> 16
 Enter (0-13 tests, 14 -Quit, 15 -Menu) ===>

Vous pouvez exécuter des tests individuels en choisissant le numéro approprié. Notez que certains tests (par exemple ceux pour les ports série) supposent qu'une boucle de retour externe est branchée. Le test Ethernet suppose qu'un câble est branché et connecté à un commutateur réseau.

Pour quitter, utilisez 14.

6.  Références



Imprimer

Dernière mise à jour le 27 août 2004

La version originale de cette traduction n'est plus maintenue

Résumé : Le guide de référence OpenBoot PROM (OBP) fournit une liste de commandes utiles pour le démarrage, la configuration et le diagnostic des problèmes sur les ordinateurs Sun SPARC et leurs clones.

Ciaran McCreesh
Auteur

Olivier Fisette
Traducteur

Donate to support our development efforts.

Copyright 2001-2014 Gentoo Foundation, Inc. Questions, Comments? Contact us.