Gentoo Logo

[ << ] [ < ] [ Sommaire ] [ > ] [ >> ]


4. Outils supplémentaires

Table des matières :

4.a. dispatch-conf

L'outil dispatch-conf vous aide à intégrer les fichiers ._cfg0000_<nom>. Les fichiers ._cfg0000_<nom> sont créés par Portage quand un nouveau fichier devrait en remplacer un autre dans un répertoire protégé par la variable CONFIG_PROTECT.

Le programme dispatch-conf permet de garder une trace des modifications apportées à vos fichiers de configuration. En effet, il stocke les différences grâce au système de contrôle de versions RCS. Cela signifie que si vous faites une erreur en modifiant un fichier de configuration, vous avez la possibilité de revenir en arrière à tout moment.

Lorsque vous utilisez dispatch-conf pour mettre à jour un fichier, vous avez le choix de le garder intact, de le remplacer par sa version mise à jour, de le modifier directement ou d'intégrer les différences interactivement entre la version actuelle et sa mise à jour. dispatch-conf peut même :

  • Intégrer automatiquement les fichiers où seuls des commentaires ont été modifiés.
  • Intégrer automatiquement les fichiers qui ne varient que par des espaces, des tabulations ou autres caractères « blancs ».

Commencez par éditer le fichier /etc/dispatch-conf.conf et par créer le répertoire défini par la variable « archive-dir ».

Exemple de code 1.1 : exécuter dispatch-conf

# dispatch-conf

dispatch-conf va vous proposer chaque fichier de configuration ayant été modifié, un par un. Pressez u (update) pour remplacer le fichier actuel par sa mise à jour et continuer avec le fichier suivant. Pressez z pour « zapper » (supprimer) cette mise à jour et continuer avec le fichier suivant. Lorsque vous aurez traité tous les fichiers, dispatch-conf terminera. Vous pouvez également presser q à n'importe quel moment pour quitter.

Pour plus d'informations, allez donc voir la page man de dispatch-conf. Elle vous dira comment intégrer les différences une par une entre une mise à jour et le fichier actuel, comment éditer la mise à jour avant de remplacer la version actuelle, comment voir les différences entre les deux, etc.

Exemple de code 1.2 : lire la page man de dispatch-conf

$ man dispatch-conf

4.b. etc-update

Vous pouvez aussi utiliser etc-update pour mettre à jour vos fichiers de configuration. Il n'est pas aussi simple d'utilisation que dispatch-conf, il contient moins de fonctionnalités, mais il peut intégrer les différences d'une manière interactive et peut aussi s'occuper automatiquement des mises à jour triviales.

Par contre, à la différence de dispatch-conf, etc-update ne garde pas l'historique des modifications des fichiers. Une fois qu'un fichier est modifié, l'ancienne version est irrécupérable. Alors, soyez très prudent, l'utilisation d'etc-update est significativement moins sure que celle de dispatch-conf.

Exemple de code 2.1 : démarrer etc-update

# etc-update

Après avoir intégré les modifications triviales, le programme affiche une liste des fichiers protégés qui n'ont pas été remplacés et pour lesquels une mise à jour est peut-être souhaitable. Les choix suivants sont indiqués au bas de la liste :

Exemple de code 2.2 : menu etc-update

Please select a file to edit by entering the corresponding number.
              (-1 to exit) (-3 to auto merge all remaining files)
                           (-5 to auto-merge AND not use 'mv -i'):

Si vous entrez -1, etc-update quitte et ne change rien aux fichiers qui restent dans la liste. Si vous entrez -3 ou-5, tous les fichiers seront remplacés par les nouvelles versions. Il est donc très important de sélectionner les fichiers qui ne doivent pas être remplacés automatiquement avant de choisir cette option. Il suffit d'entrer le numéro du fichier dans la liste.

Par exemple, si vous sélectionnez le fichier /etc/pear.conf :

Exemple de code 2.3 : mettre un fichier de configuration à jour

Beginning of differences between /etc/pear.conf and /etc/._cfg0000_pear.conf
[...]
End of differences between /etc/pear.conf and /etc/._cfg0000_pear.conf
1) Replace original with update
2) Delete update, keeping original as is
3) Interactively merge original with update
4) Show differences again

Vous pouvez voir les différences entre le fichiers. Si vous pensez que la nouvelle version peut être utilisée sur votre système, tapez 1. Si vous pensez que la nouvelle version n'apporte rien qui ne vous soit utile ou qu'elle n'est pas nécessaire, tapez 2. Si vous voulez intégrer des parties de la nouvelle version de façon interactive, tapez 3.

Pendant l'intégration interactive, vous devez choisir entre les anciennes et les nouvelles lignes. Les commandes suivantes vous permettent d'indiquer votre choix :

Exemple de code 2.4 : commandes disponibles pendant l'intégration interactive

ed:     Modifier et garder les deux versions avec un en-tête.
eb:     Modifier et garder les deux versions.
el:     Modifier et garder la version de gauche.
er:     Modifier et garder la version de droite.
e:      Saisir une nouvelle version.
l:      Garder la version de gauche.
r:      Garder la version de droite.
s:      Garder les deux lignes, sans commentaire.
v:      Garder les deux lignes, avec commentaire.
q:      Quitter.

Après avoir traité les fichiers que vous jugez importants, vous pouvez laisser Portage intégrer les fichiers restants. Le programme etc-update n'insistera pas s'il n'y a plus de fichiers à intégrer.

4.c. quickpkg

Le programme quickpkg permet de créer un paquet binaire à partir d'un paquet qui est déjà installé sur votre système. Un tel paquet binaire peut être réinstallé sans devoir le recompiler. Il suffit de taper la liste des paquets à construire.

Par exemple, pour créer des paquets binaires pour curl, orage et procps :

Exemple de code 3.1 : Exemple d'utilisation de quickpkg

# quickpkg curl orage procps

Les paquets seront placés dans le répertoire $PKGDIR (/usr/portage/packages/ par défaut) et des liens symboliques vers ceux-ci seront créés dans $PKGDIR/<catégorie>.


[ << ] [ < ] [ Sommaire ] [ > ] [ >> ]


Imprimer

Voir tout

Dernière mise à jour le 9 février 2013

Résumé : Portage est accompagné de quelques outils complémentaires qui peuvent rendre la vie sous Gentoo meilleure encore. Lisez ce guide pour découvrir l'utilisation de dispatch-conf et des autres outils.

Sven Vermeulen
Auteur

Grant Goodyear
Auteur

Roy Marples
Auteur

Daniel Robbins
Auteur

Chris Houser
Auteur

Jerry Alexandratos
Auteur

Seemant Kulleen
Développeur Gentoo x86

Tavis Ormandy
Développeur Gentoo Alpha

Jason Huebel
Développeur Gentoo AMD64

Guy Martin
Développeur Gentoo HPPA

Pieter Van den Abeele
Développeur Gentoo PPC

Joe Kallar
Développeur Gentoo SPARC

John P. Davis
Correcteur

Pierre-Henri Jondot
Correcteur

Eric Stockbridge
Correcteur

Rajiv Manglani
Correcteur

Jungmin Seo
Correcteur

Stoyan Zhekov
Correcteur

Jared Hudson
Correcteur

Colin Morey
Correcteur

Jorge Paulo
Correcteur

Carl Anderson
Correcteur

Jon Portnoy
Correcteur

Zack Gilburd
Correcteur

Jack Morgan
Correcteur

Benny Chuang
Correcteur

Erwin
Correcteur

Joshua Kinard
Correcteur

Tobias Scherbaum
Correcteur

Joshua Saddler
Correcteur

Gerald J. Normandin Jr.
Relecteur

Donnie Berkholz
Relecteur

Ken Nowack
Relecteur

Lars Weiler
Contributeur

Xavier Neys
Correcteur, traducteur

Camille Huot
Traducteur

Benjamin Girault
Traducteur

Olivier Fisette
Traducteur

Olivier Roomans
Traducteur

Vincent Strubel
Traducteur

Nicolas Litchinko
Traducteur

José Fournier
Traducteur

Donate to support our development efforts.

Copyright 2001-2014 Gentoo Foundation, Inc. Questions, Comments? Contact us.