Gentoo Logo

1.  Choisir sa branche

La branche stable

La variable ACCEPT_KEYWORDS définit quelle branche vous voulez utiliser. La valeur par défaut est la branche stable pour votre architecture, par exemple x86.

Il est recommandé de n'utiliser que la branche stable. Cependant, si la stabilité des logiciels n'est pas votre première préoccupation ou si vous souhaitez aider Gentoo et envoyer des rapports de bogues sur https://bugs.gentoo.org, alors lisez ce qui suit.

La branche de test

Si vous désirez utiliser les versions les plus récentes des logiciels, vous pouvez envisager de passer à la branche de test. Pour cela, ajoutez un ~ (tilde) devant le nom de votre architecture.

La branche de test désigne exactement ce que son nom indique - Test. Si un paquet appartient à cette branche, cela signifie que les développeurs pensent qu'il est fonctionnel mais qu'il n'a pas été suffisamment testé. Vous pouvez très bien être le premier à découvrir un bogue sur le paquet, auquel cas vous devriez remplir un rapport de bogue pour que les développeurs soient au courant du problème.

Si vous décidez d'utiliser cette branche de test, attendez-vous à rencontrer des problèmes de stabilité, des paquets imparfaits, notamment en ce qui concerne les dépendances, des mises à jour fréquentes et donc beaucoup de compilations, voire des paquets qui cessent de fonctionner. Si vous ne maitrisez pas Gentoo ou si vous ne savez pas comment résoudre les problèmes éventuels, il est fortement recommandé de vous en tenir à la branche stable.

Par exemple, pour utiliser la branche de test sur une machine x86, modifiez le fichier /etc/portage/make.conf comme suit :

Exemple de code 1.1 : modifier la variable ACCEPT_KEYWORDS

ACCEPT_KEYWORDS="~x86"

Si vous mettez votre système à jour maintenant, vous constaterez que beaucoup de paquets vont être mis à jour. Veuillez noter qu'une fois passé à la branche de test, il est pratiquement impossible de revenir à la branche stable (sauf si vous avez fait de sauvegardes).

1.  Mélanger les branches STABLE et TEST

L'emplacement package.accept_keywords

Il est possible d'indiquer à Portage d'utiliser les versions de test pour certains paquets tout en restant dans la branche stable. Pour cela, ajoutez le nom du paquet dont vous voulez la version instable et sa catégorie dans le fichier /etc/portage/package.accept_keywords. Vous pouvez aussi créer un répertoire (du même nom) et lister les paquets dans des fichiers contenus dans ce répertoire. Par exemple, pour utiliser la version instable de gnumeric, ajoutez :

Exemple de code 1.1 : ajouter gnumeric dans /etc/portage/package.accept_keywords

app-office/gnumeric 

Tester une version donnée

Si vous voulez tester une version donnée, mais ne voulez pas que Portage mette cette version à jour par la suite, vous pouvez spécifier le numéro de version désiré dans l'emplacement /etc/portage/package.accept_keywords avec l'opérateur =. Il est également possible de spécifier une plage de versions avec les opérateurs <=, <, > ou >=.

Si vous spécifiez un numéro de version, vous devez utiliser un opérateur. Sans numéro de version, vous ne pouvez pas utiliser d'opérateur.

Dans l'exemple suivant, demandons à Portage d'accepter la version 1.2.13 de gnumeric :

Exemple de code 1.1 : utiliser une version de test précise de gnumeric

=app-office/gnumeric-1.2.13 

1.  Utiliser des paquets masqués

L'emplacement package.unmask

Important : les développeurs Gentoo ne fournissent aucun support pour l'utilisation de cet emplacement. Faites très attention quand vous l'utilisez. Les demandes de support concernant package.unmask et/ou package.mask ne seront pas considérées. Vous aurez été prévenu.

Si un paquet a été masqué par les développeurs Gentoo et que vous voulez l'installer malgré les raisons précisées dans le fichier package.mask (par défaut dans le répertoire /usr/portage/profiles), ajoutez exactement la même ligne dans le fichier /etc/portage/package.unmask (ou dans un fichier de ce répertoire, si c'est un répertoire).

Par exemple, si =net-mail/hotwayd-0.8 a été masqué, vous pouvez le rendre disponible en ajoutant la même ligne dans l'emplacement package.unmask :

Exemple de code 1.1 : exemple de /etc/portage/package.unmask

=net-mail/hotwayd-0.8

Note : si une entrée dans /usr/portage/profiles/package.mask contient une plage de versions d'un paquet, vous devez démasquer les seules versions que vous désirez réellement. Reportez-vous à la section précédente pour apprendre comment spécifier une version dans package.unmask.

L'emplacement package.mask

Si vous voulez empêcher Portage d'installer un paquet ou une version particulière d'un paquet, vous pouvez ajouter son nom dans l'emplacement /etc/portage/package.mask (soit dans ce fichier, soit dans un fichier qui appartient à ce répertoire, s'il en est).

Par exemple, pour empêcher Portage d'installer des sources de noyaux plus récentes que gentoo-sources-2.6.8.1, ajoutez la ligne suivante dans l'emplacement package.mask :

Exemple de code 1.1 : exemple de /etc/portage/package.mask

>sys-kernel/gentoo-sources-2.6.8.1

Dernière mise à jour le 17 août 2014

Résumé : Gentoo répartit les logiciels et leur versions dans un système de branches qui est fonction de la stabilité et de l'architecture de votre système. Ce chapitre explique comment ces branches peuvent être configurées et comment vous pouvez les modifier individuellement pour utiliser des branches alternatives pour certains logiciels.

Donate to support our development efforts.

Copyright 2001-2014 Gentoo Foundation, Inc. Questions, Comments? Contact us.