Gentoo Logo

Matériels supportés par Linux Gentoo/MIPS

Table des matières :

1.  Pré-requis généraux

Pré-requis du système

Les pré-requis exacts dépendront grandement de ce que vous souhaitez faire de votre machine et comment vous souhaitez installer Gentoo. Le tableau suivant devrait vous donner une idée globale du matériel requis :

Minimum Recommandé Idéal
Mémoire RAM : 48 à 64MB > 128MB environ 256MB
Disque dur : 4Go > 8Go 18Go

Quelques mots sur les consoles sur le port série

Si vous ne disposez pas d'un framebuffer approprié, vous devez utiliser une console série. Par exemple, sous Linux vous disposez des programmes minicom et xc, et sous Windows, HyperTerminal et Tera Term Pro. Si vous utilisez Windows et souhaitez utiliser HyperTerminal, nous vous conseillons de chercher un client mis à jour sur le site du programme au lieu de la version installée par défaut. Vous disposerez avec un client mis à jour d'un bien meilleur support du port série que la version par défaut installée par Windows.

Témoignages d'utilisateurs et configurations de noyau

Pour aider le projet, une base de données de matériel supporté a été mise en place. L'objectif de cette base de données est de proposer une méthode simple et rapide pour savoir jusqu'à quel point certaines configurations sont supportées. Le système permet également aux utilisateurs de contribuer en apportant des commentaires et fournissant des configurations de noyau.

2.  Les systèmes Silicon Graphics - Stables

Les systèmes suivants sont connus comme étant d'une très bonne stabilité. À peu près tout le matériel est supporté sur ces systèmes et il existe très peu de problèmes remettant en cause la stabilité actuellement.

IP22 : Indy, Indigo 2 et Challenge S

  • Options du processeur (stable) :
    • (sur Indy et Challenge S) R4000, R4400, R4600, R5000 ;
    • (sur Indigo 2) R4000, R4400.
  • Support du noyau :
    • Linux 2.4 : Stable ;
    • Linux 2.6 : Expérimental.
  • Support des architectures pour le noyau :
    • 32 bits : Stable ;
    • 64 bits : Expérimental.
  • Support de l'espace utilisateur :
    • o32 : Stable ;
    • n32 : Expérimental (uniquement sur les processeurs R5000/RM5200 avec un noyau Linux 2.6) ;
    • n64 : Non disponible sous Gentoo.
  • Notes :
    1. Actuellement, seul le frameburrer des cartes Newport (XL) est supporté sous Linux. Pour les systèmes utilisant un autre framebuffer, vous devrez utiliser une console en série.
    2. Le connecteur RJ-45 sur les Challenge S est sur une carte fille (Mezz) liée avec un adaptateur SCSI non supporté, un WD33C95A. Pour pouvoir l'utiliser, le bus SCSI doit être activé, ce qui n'est pas encore supporté par Linux. De ce fait, les Challenge S ne peuvent être accessible depuis le réseau qu'à l'aide de leur connecteur AUI.
    3. Le support EISA sur Indigo2 est très expérimental. Ce n'est pas suffisamment testé et pourrait ne pas fonctionner sur tous les matériels. Nous avons listé le matériel connu comme fonctionnant et au fur et à mesure de la découverte de nouveaux matériels compatibles, nous les ajouterons à la liste. Remarquez que le matériel nécessitant un support du DMA n'est actuellement pas utilisable. Cela inclut les cartes son basées sur ISA ou EISA. Les cartes vidéo EISA nécessitant un BIOS compatible x86 ne fonctionnent pas non plus.

IP32 : O2

  • Options de processeur :
    • Stable : R5000, RM5200 ;
    • Expérimental : RM7000 ;
    • Non supporté : R10000.
  • Support du noyau :
    • Linux 2.4 : Non supporté ;
    • Linux 2.6 : Stable.
  • Support des architectures pour le noyau :
    • 32-bit : Non supporté par le noyau ;
    • 64-bit : Stable.
  • Support de l'espace utilisateur :
    • o32 : Stable ;
    • n32 : Expérimental (seulement sur les Linux 2.6) ;
    • n64 : Non disponible sous Gentoo.
  • Notes :
    1. Le support du processeur RM7000 O2 est actuellement limité sous Linux dans la mesure où il nécessite un noyau relativement récent (>2.6.7), et qu'on y rencontre de nombreux problèmes notables. Un de ceux-ci rend l'utilisation de disques internes SCSI impossible actuellement. La mémoire cache de niveau 3 (tertiaire ou L3) est également désactivée parce que le noyau Linux ne supporte pas ce type de mémoire cache.
    2. Sachez que cette note ne concerne que les machines SGI officielles utilisant un processeur RM7000 cadencé à 350MHz et non la version cadencée à 600MHz qui peut être assemblée en utilisant une carte RM5200. Les modules CPU fait maison pour les systèmes O2 ne sont pas supportés ni testés mais en théorie ils devraient fonctionner. Cependant ils rencontreront probablement les mêmes problèmes que ceux déjà indiqués plus haut.

3.  Systèmes Silicon Graphics - Expérimentaux ou instables

Les systèmes suivants sont connus comme fonctionnant sous Linux... CEPENDANT, dans la plupart des cas, des problèmes de stabilité et de support matériel sont connus. En d'autres termes, l'aventure risquera d'être houleuse.

IP27 : Origin 200 et 2000

  • Options de processeur (Expérimental) : R10000, R12000 ;
  • Support du noyau :
    • Linux 2.4 : Non supportés par le noyau 
    • Linux 2.6 : Expérimental.
  • Support des architectures dans le noyau :
    • 32-bit : Non supportée par le noyau ;
    • 64-bit : Expérimental.
  • Support de l'espace utilisateur :
    • o32 : Stable ;
    • n32 : Expérimental ;
    • n64 : Non disponible sous Gentoo.

IP28: Indigo 2 Impact (aussi nommé Indigo 2 R10k)

  • Options de processeur (Expérimental) : R10000 ;
  • Support du noyau :
    • Linux 2.4 : Expérimental ;
    • Linux 2.6 : Expérimental.
  • Support des architectures dans le noyau :
    • 32-bit : Non supportées par le noyau ;
    • 64-bit : Expérimental.
  • Support de l'espace utilisateur :
    • o32 : Stable ;
    • n32 : Expérimental (uniquement avec Linux 2.6) ;
    • n64 : Non disponible sous Gentoo.
  • Notes :
    1. Le support des IP28 Indigo2 Impact (classé comme étant un système Indigo2 avec processeur R10000) est très expérimental. La plupart du travail est réalisé actuellement par Peter Fuerst qui maintient des correctifs sur son site Internet. Le noyau n'est pas adapté à une utilisation stable et quotidienne. Le système Indigo2 IP28 souffre de nombreux problèmes connus comme l'exécution spéculative, une fonctionnalité du processeur R10000 qui pose problème sur les machines qui ne sont pas cohérente au niveau de la mémoire cache, comme par exemple les IP28 Indigo2 ou les systèmes IP32 O2 avec un processeur R10000 ou R12000. Vous pourrez trouver des détails sur la nature de l'exécution spéculative et les problèmes posés sur les Indigo2 sur les pages Internet suivantes :

IP30 : Octane

  • Options de processeur (Expérimental) : R10000, R12000, R14000A ;
  • Support du noyau :
    • Linux 2.4 : Non supporté par le noyau ;
    • Linux 2.6 : Expérimental.
  • Support de l'architecture pour le noyau :
    • 32-bit : Non supportée par le noyau ;
    • 64-bit : Expérimental.
  • Support de l'espace utilisateur :
    • o32 : Stable ;
    • n32 : Expérimental ;
    • n64 : Non disponible sous Gentoo.
  • Notes :
    1. Le support des machines Octane sous Linux doit être vu comme étant expérimental. Le support de ces machines particulières de SGI a pas mal progressé et le noyau Linux fonctionne raisonnablement bien. Le statut actuel pour ces machines se trouve sur la page de Stanislaw Skowronek. Un support plus étendu de ce système dans Gentoo sera disponible dans le futur, dons surveillez cette page avec attention pour plus de détails.
    2. Les ports série sur les machines Octane ne supportent actuellement qu'un transfert 9600 baud, 8 bits, sans parité, et un bit stop. Les autres taux de transferts ne fonctionnent pas pour le moment.

4.  Systèmes Silicon Graphics - Non supportés

L'ensemble des systèmes ci-dessous ne sont absolument pas supportés par le noyau (ce qui rend la création d'un système fonctionnant complètement sous Linux totalement impossible). Le statut pour la plupart de ces machines est peu connu donc le support dans un futur proche de l'une ou l'autre des machines est vraiment incertain. Vous pouvez jeter un œeil sur le Site Linux/MIPS où vous aurez des nouvelles de portage de Linux. C'est soit ça, soit vous vous en chargez vous-même :-)

  • IP12 : Iris Indigo (processeur R3000) ;
  • IP20 : Iris Indigo (processeur R4000 ou R4400) ;
  • IP26 : Indigo 2 Power (processeur R8000) ;
  • IP34 : Fuel (processeur R14000A ou R16000) ;
  • IP35 : Origin 3000 (processeur R14000 ou R14000A) ;
  • IP45 : Origin 300 (processeur R14000) ;
  • IP53 : Origin 350 & Tezro (processeur R16000).

5.  Accessoires Silicon Graphics

Comme pour la plupart des systèmes, vous disposez d'une large gamme de périphériques pour les systèmes Silicon Graphics. Si beaucoup d'entre eux fonctionnent sur IRIX, le support Linux est un peu plus aléatoire pour certains de ces éléments. Le tableau suivant vous donne le support pour chaque périphérique.

Support stable Support expérimental Non supporté/Non testé
Indy/Indigo2 : cartes graphiques XL (Newport)
Indy/Indigo2 : ethernet 10Mbps SGI Seeq
Indy/Indigo2 : SCSI WD33C93
Indy/Indigo2 : son/Audio HAL2
Indy/Indigo2 : port parallèle
Indy/Indigo2 : port série
O2 : ethernet 10/100Mbps SGI MACE
O2 : Adaptec SCSI AIC7880
O2 : port série
Indigo2 ISA : carte de port parallèle (type PC)
Indigo2 ISA : NE2000 Compatible NIC 10Mbps (RTL8019)
Indy : sous-système I2C/VINO & IndyCam
Indigo2 EISA : ethernet 10/100Mbps 3COM 3c597
O2 : framebuffer GBE
O2 : slots PCI
Octane : clavier
Octane : cartes graphiques « Mardi Gras » (MGRAS)
Octane : SCSI QLogic ISP1040B
Octane : audio RAD1
Octane : support SMP
Octane : cartes graphiques V6/V8/V10/V12 (Odyssey)
Origin : ethernet 10/100Mbps IOC3
Origin : SCSI QLogic ISP1020
O2 PCI : ALi 5273 USB 2.0 (Néc. noyau >=2.6.8.1)
(1)Indy/Indigo2 : chipsets graphiques Impact & Extreme/XZ
Indy : NIC 10/100Mbps Phobos G130
Indigo2 : slots GIO64
Indigo2 : NIC 10/100Mbps Phobos G160
Challenge S : adaptateur SCSI WD33C95A/carte fille RJ-45
O2 : sous-système VICE

Note : (1) Le portage de l'ImpactSR vers l'Indigo2 Impact (IP28) est en cours. Le pilote ne fonctionne pas encore, mais cela devrait changer dans les mois qui viennent.
La même remarque s'applique au pilote pour le chipset graphique Extreme. Quelques développeurs envisagent d'écrire un pilote, mais rien n'est disponible pour l'instant.
Cette page sera mise à jour en fonction de l'évolution de ces pilotes.

6.  Serveurs Cobalt - stable

Les serveurs Cobalt sont un ensemble de machines construites autour du processeur QED RM523[01]. Il en existe deux variétés : le RaQ qui est un modèle en rack et le Qube qui est un modèle de petite station (un cube d'une trentaine de centimètres de côté). La grande différence entre les systèmes Cobalt et les systèmes SGI présentés plus haut est que celui-ci est de type little endian (mipsel) contrairement aux SGI qui sont big endian (mips).

Ils ont également été vendu sous arrangement OEM à d'autres compagnies comme par exemple le microserveur Gateway (Qube 2) et le NasRaQ de Seagate (RaQ 2).

Qube/Raq 2800 (aussi nommés Qube/Raq 2)

  • Processeur : QED RM5231 cadencé à 250MHz
  • Support du noyau :
    • Linux 2.4 : Stable ;
    • Linux 2.6 : Stable.
  • Support des architectures pour ces noyaux :
    • 32-bit : Stable ;
    • 64-bit : Hautement expérimental.
  • Support de l'espace utilisateur :
    • o32 : Stable ;
    • n32 : Non disponible sous Gentoo ;
    • n64 : Non disponible sous Gentoo.

7.  Serveurs Cobalt - Expérimental

Raq 2700 (aussi nommé Raq 1)

  • Processeur : QED RM5230 cadencé à 150MHz ;
  • Support du noyau :
    • Linux 2.4 : Expérimental ;
    • Linux 2.6 : Non testé sous Gentoo.
  • Support des architectures pour le noyau :
    • 32-bit : Expérimental ;
    • 64-bit : Non testé sous Gentoo.
  • Support de l'espace utilisateur :
    • o32 : Expérimental ;
    • n32 : Non disponible sous Gentoo ;
    • n64 : Non disponible sous Gentoo.

8.  Serveurs Cobalt - Non supportés

Qube 2700 (aussi nommé Qube 1)

Le Qube 2700 fut la première sous-architecture. Malheureusement, il lui manque un port en série, ce qui rend l'installation actuellement presque impossible. Nous sommes actuellement à la recherche de moyens permettant de supporter ce système, mais aucun développeur n'a accès à l'une de ces machines. Nous n'avons donc aucun moyen de tester nos efforts. Vous pouvez jeter un œeil à la page de Jan Metzner pour plus d'informations.

  • Processeur : QED RM5230 cadencé à 150MHz ;
  • Support du noyau :
    • Linux 2.4 : Non testé sur Gentoo ;
    • Linux 2.6 : Non testé sur Gentoo.
  • Support des architectures pour le noyau :
    • 32-bit : Non testé sur Gentoo ;
    • 64-bit : Non testé sur Gentoo.
  • Support de l'espace utilisateur :
    • o32 : Non testé sur Gentoo ;
    • n32 : Non disponible sous Gentoo ;
    • n64 : Non disponible sous Gentoo.


Imprimer

Dernière mise à jour le 12 février 2006

La version originale de cette traduction n'est plus maintenue

Résumé : Ce document donne une vue d'ensemble du statut de plusieurs systèmes basés sur une architecture MIPS en vue de l'installation de Gentoo Linux. Si vous rencontrez des erreurs ou des omissions, merci d'envoyer un courrier électronique au mainteneur ou à un correcteur.

Joshua Kinard
Auteur

Stuart Longland
Correcteur

Clément Varaldi
Traducteur

Donate to support our development efforts.

Copyright 2001-2014 Gentoo Foundation, Inc. Questions, Comments? Contact us.