Gentoo Logo

Guide Samba3/CUPS pour Gentoo

Table des matières :

1.  Introduction

Objectifs

Ce guide a pour but de vous aider à passer d'un réseau avec différents clients qui utilisent des protocoles différents à un réseau de machines qui utilisent un langage commun. Le but ultime est d'aider différentes architectures et technologies à s'unir et à coexister dans un environnement productif et tranquille.

En suivant les directives indiquées dans ce guide, vous pourrez faire un pas en avant dans la direction d'une cohabitation pacifique entre Windows et pratiquement toutes les variantes connues de *nix.

Ce guide a d'abord été une FAQ. L'intention était d'explorer les fonctionnalités et la puissance du système Gentoo et de Portage et la flexibilité des options USE. Comme de nombreux autres projets, on s'est vite aperçu de ce qu'il manquait dans le royaume Gentoo : il n'y avait aucun guide sur Samba pour les utilisateurs de Gentoo. Ces utilisateurs demandent plus que le meilleur : ils veulent des performances, de la flexibilité et la possibilité de l'adapter à leurs besoins. Ce qui ne veut pas dire que ce guide n'est pas destiné aux autres distributions, mais il a plutôt été créé pour travailler avec une version très personnalisée de Samba.

Ce guide décrit comment partager des fichiers et des imprimantes entre des PC Windows et des PC *nix. Nous allons vous montrer comment monter et manipuler les partages.

Quelques sujets un peu hors du propos de ce guide seront mentionnés. Ils seront signalés quand ils apparaîtront.

Ce guide est basé sur une compilation d'un excellent HOWTO fourni sur les forums Gentoo par Andreas « daff » Ntaflos et des connaissances acquises par Joshua Preston. Le lien vers cette discussion vous est fourni ci-dessous pour référence (en anglais) :

Avant que vous n'utilisiez ce guide

De nombreux autres guides décrivent l'installation de CUPS et/ou Samba ; je vous invite à les lire également étant donné qu'ils peuvent vous apprendre des choses ne figurant pas dans ce guide (intentionnellement ou pas). L'un de ces documents est le guide très utile et bien écrit Imprimer avec Gentoo, car la configuration spécifique des imprimantes n'est pas expliquée ici.

Survol rapide

Après vous avoir présenté les différentes options USE, la liste suivante présente les différents sujets couverts dans l'ordre de leur apparition.

  • Sur le serveur Samba :
    • Installer et configurer Samba.
    • Installer et configurer CUPS.
    • Ajouter une imprimante à CUPS.
    • Ajouter les pilotes PS pour les clients Windows.
  • Sur les clients UNIX :
    • Installer et configurer CUPS.
    • Configurer une imprimante par défaut.
    • Monter un partage Windows ou Samba.
  • Sur les clients Windows :
    • Configurer l'imprimante.
    • Accéder aux partages Samba.

Pré-requis

Nous allons avoir besoin de :

  • net-fs/samba ;
  • net-print/cups (avec le USE ppds) ;
  • net-print/foomatic ;
  • net-print/hplip (si vous avez une imprimante HP) ;
  • Un noyau (2.6) ;
  • Une imprimante (PS ou non-PS)
  • Un réseau fonctionnel (personnel/bureau/etc.) constitué de plus d'une machine.

Le paquet principal que nous utilisons ici est net-fs/samba. Cependant, vous aurez besoin d'un noyau avec le support de CIFS activé pour pouvoir monter un partage Samba ou Windows d'un autre ordinateur. CUPS va être installé si ce n'est pas déjà fait.

2.  Se familiariser avec Samba

Les paramètres USE

Avant d'installer quoique ce soit, jetez un œil sur les différents paramètres USE disponibles pour Samba.

Exemple de code 2.1 : Samba utilise les paramètres USE suivants

kerberos acl cups ldap pam readline python winbind

Selon la topologie du réseau et les besoins spécifiques du serveur, les paramètres USE décrits ci-dessous vont définir ce qu'il faut inclure ou exclure à l'installation de Samba.

Paramètres USE Description
kerberos Ajoute le support pour Kerberos. Le serveur va en avoir besoin si vous avez l'intention de vous joindre à un domaine existant ou à Active Directory. Voyez la note plus bas à ce sujet pour plus d'informations.
acl Active les listes de contrôle d'accès. Le support ACL dans Samba utilise une version modifiée de ext2/ext3 ou de XFS de SGI afin de fonctionner correctement, dans la mesure où il étend les possibilités d'accès aux fichiers et répertoires ; avec plus de précisions que les schémas typiques GID/UID des *nix.
cups Active le support pour le système d'impression commun pour Unix (Common Unix Printing System). Ce dernier fournit une interface qui permet aux imprimantes CUPS locales d'être partagées avec les autres systèmes du réseau.
ldap Active le protocole simplifié d'accès aux répertoires (Lightweight Directory Access Protocol ou LDAP). Si vous souhaitez utiliser Samba avec Active Directory, cette option doit être utilisée. Ce sera utilisé dans le cas où Samba doit se connecter ou fournir une connexion à un domaine ou à un serveur Active Directory. Le paramètre kerberos est nécessaire pour un fonctionnement correct de ce paramètre.
pam Ajoute le support pour les greffons d'authentification (« pluggable authentication modules » ou PAM). Ceci fournit la possibilité d'authentifier des utilisateurs sur le serveur Samba, ce qui est nécessaire si les utilisateurs doivent se connecter sur votre serveur. Le paramètre kerberos est recommandé conjointement avec celui-ci.
readline Permet de lier Samba avec libreadline. Ceci est hautement recommandé et ne devrait normalement pas être désactivé.
python API de liaison avec Python. Fournit une API qui va permettre à Python de s'interfacer avec Samba.
winbind Winbind permet d'avoir une connexion unique dans un environnement Samba. Il utilise une implémentation Unix des appels RPC de Windows, PAM et le changement de nom de service (supporté par la librairie C) pour permettre aux utilisateurs des domaines Windows NT de passer et de travailler comme des utilisateurs Unix sur un système Unix.

Voici quelques aspects intéressants à propos des paramètres USE et des différentes fonctions de Samba :

3.  Installation des logiciels du serveur

Installation de Samba

Avant toute chose, vérifiez que la résolution de noms de vos hôtes s'effectue correctement. Il faut que votre serveur de noms de domaine (DNS) soit fonctionnel sur votre réseau ou que votre fichier /etc/hosts possède les entrées appropriées. cupsaddsmb se comporte souvent de façon anormale si les noms d'hôte ne pointent pas sur les bonnes machines.

Avec un peu de chance, à présent vous pouvez choisir ce dont vous avez besoin pour utiliser Samba avec votre propre installation. L'installation choisie pour ce guide est :

  • cups
  • readline
  • pam

Pour optimiser les performances, la taille et le temps de compilation, les paramètres USE sont spécifiquement inclus ou exclus.

Tout d'abord, ajoutez ppds à votre liste de paramètres USE pour que CUPS se construise avec le support de foomatic :

Exemple de code 3.1 : Ajouter ppds aux USE

# echo "net-print/cups ppds" >> /etc/portage/package.use

Maintenant, installez Samba :

Exemple de code 3.2 : Installation de Samba

# echo "net-fs/samba readline cups pam" >> /etc/portage/package.use
# emerge net-fs/samba

Ceci va installer Samba et CUPS.

Installation de net-print/hplip

À installer uniquement si vous utilisez une imprimante HP.

Exemple de code 3.3 : Installation de hplip

# emerge net-print/hplip

4.  Configuration du serveur

Configurer Samba

Le fichier principal de configuration de Samba est /etc/samba/smb.conf. Il est divisé en sections indiquées par [nom_de_la_section]. Les commentaires sont soit # ou ;. Un exemple de smb.conf est inclus ci-dessous avec des commentaires et des suggestions de modification. Si vous avez besoin de plus de détails, voyez la page man de smb.conf, le fichier installé smb.conf.example, le site web de Samba ou l'un des nombreux livres disponibles sur Samba.

Exemple de code 4.1 : Un exemple de /etc/samba/smb.conf

[global]
# Remplacez MYWORKGROUPNAME par votre workgroup/domaine
workgroup = MYWORKGROUPNAME
# Bien sûr, ceci n'a pas d'autre but réel que de faire savoir à tout
# le monde que ceci n'est pas windows
# %v affiche la version de Samba que nous utilisons
server string = Samba Server %v
# Nous allons utiliser cups, donc nous l'indiquons ici ;-)
printcap name = cups
printing = cups
load printers = yes
# Nous désirons un fichier de log et nous ne le voulons pas plus gros que 50 Ko.
log file = /var/log/samba/log.%m
max log size = 50
# Nous alons mettre quelques options pour nos interfaces...
socket options = TCP_NODELAY SO_RCVBUF=8192 SO_SNDBUF=8192
# Ceci est une bonne idée, ce que nous allons faire est lier le
# serveur samba à notre réseau local.
# Par exemple, si eth0 est notre interface de réseau local
interfaces = lo eth0
bind interfaces only = yes
# À présent, nous allons spécifier qui nous autorisons, nous sommes
# après tout, très conscients de la sécurité, vu que cette configuration
# n'utilise pas de mots de passe !

hosts allow = 127.0.0.1 192.168.1.0/24
hosts deny = 0.0.0.0/0
# Les autres options pour ceci sont USER, DOMAIN, ADS, et SERVER
# Celle par défaut est user
security = share
# Pas de mots de passe, donc nous utiliserons un compte invité (guest)
guest ok = yes

# À présent, configurons nos informations sur les pilotes d'impression
[print$]
comment = Pilotes d'impression
path = /etc/samba/printer # Ce chemin contient la structure des pilotes
guest ok = yes
browseable = yes
read only = yes
# Modifiez ceci en "nom_d'un_utilisateur,root" si vous ne souhaitez pas que
# root soit le seul administrateur de l'imprimante
write list = root

# À présent, nous allons configurer une imprimante à partager, bien que
# le nom soit choisi arbitrairement, il doit être le même dans CUPS et Samba

[HPDeskJet930C]
comment = HP DeskJet 930C Network Printer
printable = yes
path = /var/spool/samba
public = yes
guest ok = yes
# Modifiez ceci en "nom_d'un_utilisateur,root" si vous ne souhaitez pas que
# root soit le seul administrateur de l'imprimante
printer admin = root

# À présent, nous configurons nos partages d'imprimantes.
# Les attributs browseable, printable, public doivent être activés.
[printers]
comment = All Printers
browseable = no
printable = yes
writable = no
public = yes
guest ok = yes
path = /var/spool/samba
# Modifiez ceci en "nom_d'un_utilisateur,root" si vous ne souhaitez pas que
# root soit le seul administrateur de l'imprimante
printer admin = root

# Nous créons un nouveau partage sur lequel nous pouvons
# lire/écrire à partir de n'importe où. C'est un peu comme un partage
# temporaire public, tout le monde peut faire ce qu'il veut ici
[public]
comment = Public Files
browseable = yes
public = yes
create mode = 0766
guest ok = yes
path = /home/samba/public

Attention : Si vous souhaitez utiliser le compte « guest » de Samba pour autoriser les impressions depuis des clients Windows, ne mettez pas guest only = yes dans la section [global]. Le compte « guest » semble poser des problèmes quand on utilise cupsaddsmb parfois quand on essaie de se connecter depuis des machines Windows. Voyez également ci-dessous où nous parlons de cupsaddsmb et des problèmes qui peuvent survenir. Utilisez un utilisateur dédié pour l'impression, par exemple « printeruser » ou « printer ». Ça ne fait pas de mal et va certainement vous éviter bien des problèmes.

À présent, créez les répertoires nécessaires pour la configuration minimum de Samba pour partager l'imprimante installée via le réseau.

Exemple de code 4.2 : Création des répertoires

# mkdir /etc/samba/printer
# mkdir /var/spool/samba
# mkdir /home/samba/public

Un utilisateur Samba est nécessaire pour installer les pilotes d'imprimante et pour permettre aux utilisateurs de se connecter à l'imprimante. Les utilisateurs doivent exister dans le fichier système /etc/passwd.

Exemple de code 4.3 : Création des utilisateurs

# smbpasswd -a root

(Si un autre utilisateur doit être administrateur de l'imprimante.)
# smbpasswd -a username

Les mots de passe Samba n'ont pas à être les mêmes que ceux du système dans /etc/passwd.

Vous devez aussi mettre à jour /etc/nsswitch.conf afin que les systèmes Windows puissent être trouvés facilement en utilisant NetBIOS :

Exemple de code 4.4 : Édition de /etc/nsswitch.conf

# nano -w /etc/nsswitch.conf
(Éditez la ligne « hosts: »)
hosts: files dns wins

Configuration de CUPS

Ceci est un peu plus compliqué. Le fichier de configuration principal de CUPS est /etc/cups/cupsd.conf. Sa structure est similaire à celle du fichier Apache httpd.conf à un tel point qu'il pourra vous sembler familier. Sont citées dans les exemples les directives qui doivent être changées :

Exemple de code 4.5 : /etc/cups/cupsd.conf

ServerName leServeur # le nom de votre serveur d'impression
ServerAdmin root@Serveur_impression # la personne à qui sont
# adressés les mails d'insulte relatif à l'imprimante, par exemple vous

AccessLog /var/log/cups/access_log # n'a probablement pas besoin d'être changé
ErrorLog  /var/log/cups/error_log # n'a pas besoin d'être changé non plus

LogLevel  debug # Uniquement pendant l'installation et le test, devrait
# être changé par après en 'info'

MaxClients 100 # J'ai du changer ceci en 1000000000 il y a quelques temps,
# il semblait y avoir un bug dans le contrôle de CUPS par interface web,
# CUPS semblait croire qu'une attaque par déni de service était en cours quand
# j'essayais de configurer une imprimante via l'interface web. Étrange.


BrowseAddress @IF(eth0) # Indiquez votre interface réseau interne

<Location />
Order Deny,Allow
Deny From All
Allow From 192.168.1.*  # Les adresses de votre réseau interne
                        # par exemple, 192.168.1.* va autoriser l'accès à partir de
                        # n'importe quel hôte du réseau 192.168.1.0.
                        # Changez ceci si nécessaire.
</Location>

<Location /admin>
AuthType Basic
AuthClass System
Allow From 192.168.1.*  # idem que précédemment, autorise n'importe
                        # quel hôte du réseau 192.168.1.0 à se connecter et à faire
                        # des tâches administratives après authentification
Order Deny,Allow
Deny From All
</Location>

Éditez /etc/cups/mime.convs pour décommenter certaines lignes. Les changements apportés à mime.convs et à mime.types sont nécessaires pour permettre à CUPS d'imprimer des documents Microsoft Office.

Exemple de code 4.6 : /etc/cups/mime.convs

(La ligne suivante se trouve vers la fin du fichier, décommentez-la.)
application/octet-stream        application/vnd.cups-raw        0

Éditez /etc/cups/mime.types pour décommenter certaines lignes.

Exemple de code 4.7 : /etc/cups/mime.types

(La ligne suivante se trouve vers la fin du fichier, décommentez-la.)
application/octet-stream

CUPS a besoin d'être lancé au démarrage et démarré immédiatement.

Exemple de code 4.8 : Lancement du service CUPS

(Pour lancer CUPS au démarrage.)
# rc-update add cupsd default
(Pour lancer CUPS ou le redémarrer.)
# /etc/init.d/cupsd restart

Installer une imprimante pour et avec CUPS

Premièrement, allons sur LinuxPrinting.Org pour trouver et télécharger le fichier PPD correct pour votre imprimante et CUPS. Pour ce faire, cliquez sur le lien Printer Listings sur la gauche. Sélectionnez votre fabriquant d'imprimante et le modèle dans le menu déroulant, par exemple HP et Deskjet 930C. Cliquez sur Show. Sur la page suivante, cliquez sur le lien recommended driver après avoir lu les différentes notes et informations. Ensuite, récupérez le fichier PPD sur la page suivante en ayant encore une fois lu les notes et introductions. Il se peut que vous deviez sélectionner les fabriquant et modèle de votre imprimante à nouveau. Lire le CUPS quickstart guide (en anglais) est aussi utile pour travailler avec CUPS.

À présent, vous avez un fichier PPD pour faire fonctionner votre imprimante avec CUPS. Placez-le dans /usr/share/cups/model. Le fichier PPD pour la HP Deskjet 930C est nommé HP-DeskJet_930C-hpijs.ppd. Vous devez maintenant installer l'imprimante. Ceci peut être fait via l'interface web de CUPS ou via la ligne de commande. L'interface web se trouve à l'adresse http://PrintServer:631 une fois que CUPS tourne.

Exemple de code 4.9 : Installation de l'imprimante via la ligne de commande

# lpadmin -p HPDeskJet930C -E -v usb:/dev/ultp0 -m HP-DeskJet_930C-hpijs.ppd
# /etc/init.d/cupsd restart

Ajustez le tout selon votre environnement. Vérifiez notamment que le nom (l'option -p) correspond au nom que vous avez choisi durant la configuration de Samba et que le périphérique est indiqué correctement (usb:/dev/usb/blah, parallel:/dev/blah ou autre).

Vous devriez à présent pouvoir accéder à l'imprimante à partir de l'interface web. Vous pouvez imprimer une page de test.

Installer les pilotes d'impression pour Windows

Maintenant que l'imprimante fonctionne, il est temps d'installer les pilotes pour les clients Windows. Samba 2.2 a introduit cette fonctionnalité. Un utilisateur peut naviguer sur le serveur d'impression dans le voisinage réseau, faire un clic droit sur l'imprimante partagée et choisir « Connexion » pour télécharger les pilotes appropriés automatiquement sur son PC, ce qui lui évite la pénible tâche de l'installation manuelle.

Il y a deux sortes de pilotes d'imprimante pour ceci. Premièrement, les pilotes Adobe PS qui peuvent être téléchargés à partir du site d'Adobe (pilotes PostScript). Deuxièmement, les pilotes PS CUPS qui peuvent être obtenus en installant net-print/cups-windows. Notez qu'il est possible qu'il soit encore estampillé en ~arch, dans ce cas vous devrez l'ajouter au fichier /etc/portage/package.keywords. Il ne semble pas y avoir de différence de fonctionnalités entre les deux, mais le pilote Adobe PS doit être extrait sur un système Windows étant donné qu'il s'agit d'un binaire Windows. De plus, la procédure complète pour trouver et copier les fichiers corrects est un peu plus compliquée. Les pilotes CUPS supportent plus d'options que ceux d'Adobe.

Ce guide utilise les pilotes CUPS pour Windows. Installez-les comme ceci :

Exemple de code 4.10 : Installation des pilotes

# emerge -av cups-windows

À présent, nous allons utiliser le script cupsaddsmb fourni avec CUPS. Assurez-vous de lire son manuel (man cupsaddsmb) qui vous indiquera quels pilotes Windows vous devrez copier dans le répertoire approprié de CUPS. Une fois que vous avez copié les pilotes, redémarrez CUPS avec /etc/init.d/cupsd restart. Ensuite, exécutez cupsaddsmb comme ceci :

Exemple de code 4.11 : Lancement de cupsaddsmb

# cupsaddsmb -H PrintServer -U root -h PrintServer -v HPDeskJet930C
(À la place de HPDeskJet930C, vous pouvez aussi spécifier « -a », qui va
exporter toutes les imprimantes connues.)
# cupsaddsmb -H PrintServer -U root -h PrintServer -a

Attention : L'exécution de cette commande pose souvent problème. Jetez un œil à cette discussion pour trouver quelques astuces.

Voici les erreurs les plus courantes :

  • Le nom d'hôte donné comme paramètre -h et -H (PrintServer) n'est souvent pas résolu correctement et n'identifie pas le serveur d'impression pour l'interaction CUPS/Samba. Si une erreur du style : Warning: No PPD file for printer "CUPS_PRINTER_NAME" - skipping! apparaît, la première chose que vous devriez faire est remplacer PrintServer par localhost et essayer à nouveau.
  • La commande échoue avec un NT_STATUS_UNSUCCESSFUL. Ce message d'erreur est plutot courant, mais peut être causé par de nombreux problèmes. Ce n'est malheureusement pas très utile. Une chose à essayer est de mettre temporairement security = user dans votre smb.conf. Après que/si l'installation se termine correctement, vous devriez le remettre à share, ou ce qui était mis auparavant.

Ceci devrait installer la bonne structure de répertoires de pilotes dans /etc/samba/printer. Ce qui doit donner /etc/samba/printer/W32X86/2/. Les fichiers contenus devraient être les 3 fichiers du pilote et le fichier PPD renommé en VotreImprimante.ppd (le nom que vous avez donné à l'imprimante quand vous l'avez installée (voyez ci-dessus).

Sauf erreurs ou autres complications, vos pilotes sont maintenant installés.

Finalisons notre installation

Pour finir, mettons en place nos répertoires.

Exemple de code 4.12 : Derniers changements nécessaires

# mkdir /home/samba
# mkdir /home/samba/public
# chmod 755 /home/samba
# chmod 755 /home/samba/public

Testons notre configuration de Samba

Nous allons tester notre fichier de configuration pour vérifier qu'il est formaté correctement et que toutes nos options ont au moins la syntaxe correcte. Pour ce faire, lançons testparm.

Exemple de code 4.13 : Lancement de testparm

(Par défaut, testparm vérifie /etc/samba/smb.conf.)
# /usr/bin/testparm
Load smb config files from /etc/samba/smb.conf
Processing section "[printers]"
Global parameter guest account found in service section!
Processing section "[public]"
Global parameter guest account found in service section!
Loaded services file OK.
Server role: ROLE_STANDALONE
Press enter to see a dump of your service definitions
 ...
 ...

Lancement du service Samba

À présent, configurons Samba pour se lancer au démarrage ; puis lançons-le.

Exemple de code 4.14 : Lancement du service Samba

# rc-update add samba default
# /etc/init.d/samba start

Vérifions nos services

Il serait probablement prudent de vérifier nos fichiers de journalisation maintenant. Nous allons aussi tester nos partages Samba avec smbclient.

Exemple de code 4.15 : Vérification des partages avec smbclient

# smbclient -L localhost
Password:
(Vous devriez voir une GROSSE liste de services.)

5.  Configuration des clients

Configuration de l'imprimante sur les clients *nix

Malgré la variété de distributions, la seule chose nécessaire est CUPS. Faites de même sur n'importe quel autre client UNIX/Linux/BSD.

Exemple de code 5.1 : Configurer un système Gentoo

# emerge cups
# nano -w /etc/cups/client.conf
ServerName leServeur # Le nom de votre serveur d'impression

Cela devrait suffire. Rien d'autre n'est nécessaire.

Si vous n'utilisez qu'une seule imprimante, elle sera votre imprimante par défaut. Si votre serveur d'impression gère plusieurs imprimantes, votre administrateur aura défini une imprimante par défaut globale. Si vous voulez définir votre propre imprimante par défaut, utilisez la commande lpoptions.

Exemple de code 5.2 : Définir une imprimante par défaut

(Afficher la liste des imprimantes disponibles.)
# lpstat -a
(Exemple d'affichage, le vôtre sera différent.)
HPDeskJet930C accepting requests since Jan 01 00:00
laser accepting requests since Jan 01 00:00
(Définir HPDeskJet930C comme imprimante par défaut.)
# lpoptions -d HPDeskJet930C

Exemple de code 5.3 : Imprimer sur *nix

(Imprimer sur une imprimante de son choix.)
# lp -d HPDeskJet930C machin.txt
(Utiliser l'imprimante par défaut.)
# lp truc.bidule.ps

Monter un partage Windows ou Samba sous GNU/Linux

Note : N'oubliez pas d'exécuter d'abord la commande net-fs/mount-cifs ou emerge samba sur le(s) poste(s) client(s) qui auront accès aux partages.

À présent, il est temps de configurer notre noyau pour supporter CIFS. Étant donné que je suppose que vous avez tous compilé au moins un noyau, nous devons nous assurer que toutes les bonnes options sont sélectionnées dans notre noyau. Pour simplifier les choses, mettez-les en modules afin de faciliter l'utilisation. L'auteur pense qu'il est bon de mettre les modules dans le noyau et que cela devrait être fait autant que possible.

Exemple de code 5.4 : Support dans le noyau

CONFIG_CIFS=m

À présent, lancez la compilation et l'installation de ce dernier. Ensuite, chargez-le avec :

Exemple de code 5.5 : Chargement des modules noyau

# modprobe cifs

Une fois que les modules sont chargés, il est possible de monter un partage Windows ou Samba. Utilisez mount comme expliqué ci-dessous :

Exemple de code 5.6 : Monter un partage Windows/Samba

(La syntaxe pour monter un partage Windows/Samba est :
  mount -t cifs [-o username=xxx,password=xxx] //serveur/partage /mnt/point
Si nous n'utilisons pas de mots de passe ou qu'un mot de passe n'est pas nécessaire.)

# mount -t cifs //PrintServer/public /mnt/public

(Si un mot de passe est nécessaire.)
# mount -t cifs -o username=USERNAME,password=PASSWORD //PrintServer/public /mnt/public

Après avoir monté le partage, vous devriez pouvoir y accéder comme si c'était un disque local.

Configuration des imprimantes pour les clients Windows NT/2000/XP

Il s'agit juste de faire du pointer-cliquer. Naviguez vers \\PrintServer et faites un clic droit sur l'imprimante (HPDeskJet930C) et cliquez sur connexion. Ceci va télécharger les pilotes sur le client Windows et chaque application (telle que Word ou Acrobat) va montrer HPDeskJet930C comme une imprimante disponible. :-)

6.  Notes finales

Un adieu amical

Ça devrait être tout. Vous devriez à présent avoir un environnement d'impression fonctionnel utilisable sous Windows et *nix et également un partage totalement fonctionnel !

7.  Liens et ressources

Liens

Voici quelques liens qui peuvent vous aider lors de l'installation, la configuration et le dépannage de votre installation (tout en anglais) :

Dépannage

Voyez le manuel de Kurt Pfeifle Printing Support in Samba 3.0. Un tas d'astuces utiles ! Lisez-le avant de poser des questions ! La solution que vous cherchez est peut-être juste là.



Imprimer

Dernière mise à jour le 25 janvier 2009

La version originale de cette traduction n'est plus maintenue

Résumé : Ce guide explique les étapes d'installation et de configuration d'un serveur Samba sous Gentoo afin de partager des fichiers et des imprimantes sans devoir installer de pilote.

Andreas « daff » Ntaflos
Auteur

Joshua Preston
Auteur

Joshua Saddler
Correcteur

Olivier Roomans
Traducteur

Clément Varaldi
Traducteur

Marion Agé
Traducteur

Donate to support our development efforts.

Copyright 2001-2014 Gentoo Foundation, Inc. Questions, Comments? Contact us.