Gentoo Logo

Gentoo Weekly Newsletter: 5 décembre 2005

Table des matières :

1.  Nouvelles de Gentoo

GCC 3.4.4 stable sur x86

Le compilateur est un composant essentiel de tout système Gentoo, par conséquent les développeurs le mettent à jour avec beaucoup de précautions. Enfin, gcc 3.4.4 est arrivé dans la branche stable pour l'architecture x86, changement qui touche un très grand nombre d'utilisateurs. L'annonce (en) sur la liste de diffusion des développeurs contient un lien vers un guide de mise à jour décrivant les étapes nécessaires à la mise à jour. Il est primordial de recompiler certains paquets avant de désinstaller l'ancienne version de gcc, au risque de casser le système.

D'après ce fil sur les forums Gentoo, quelques problèmes mineurs sont apparus sur certains systèmes à cause d'un petit bogue, mais une fois que cela a été corrigé, la mise à jour s'est déroulée sans problème pour la plupart des utilisateurs.

Note : Si vous avez des problèmes ou des questions d'ordre général, rendez-vous sur les forums ou sur #gentoo sur irc.freenode.net et veuillez rapporter les bogues sur http://bugs.gentoo.org.

Power.org ouvre l'enregistrement gratuit pour les développeurs

Le développeur Gentoo PPC Luca Barbato était le premier à sauter sur l'initiative de Power.org, un consortium industriel de collaboration dédié au « développement, à l'habilitation et à la promotion de la technologie innovante Power Architecture » et représentant un grand panel d'organisations travaillant sur les semi-conducteurs et l'électronique actives dans le milieu. Fondé par IBM, Power.org essaye de s'ouvrir à la communauté de développement de l'architecture POWER, PowerPC et associés. Il compte Genesi, sponsor Gentoo, parmi les derniers ajouts aux supporters et collaborateurs. Les développeurs devenant membres de Power.org ont accès aux ressources techniques dans l'espace réservé aux membres du site, ainsi qu'à la production du sous-comité technique. Vous pouvez vous enregistrer sur le site Power.org.

La GWN recherche des collaborateurs

En voyant la GWN particulièrement chargée de cette semaine, vous ne vous douteriez pas que nous avons parfois des problèmes pour publier la GWN en temps et en heure. La liste des auteurs a été réduite à moins d'une poignée de collaborateurs réguliers. Si vous voulez que la GWN continue à vous fournir des informations sur le projet Gentoo, tous ses périphériques dans la communauté d'utilisateurs, les applications commerciales ou bien les choses amusantes venant du royaume Gentoo -- et bien nous vous encourageons à vous joindre à l'équipe. Plusieurs de nos sections profiteraient d'un peu d'aide, par exemple, le chapitre préféré de tous, les Trucs & Astuces, a particulièrement besoin d'articles de toute provenance possible. Envoyez un e-mail à gwn-feedback@gentoo.org et dites-nous à laquelle des sections déjà existantes vous voulez contribuer, pour soumettre de nouvelles idées, participer à la relecture (ce serait vraiment très apprécié) ou encore inventer des nouvelles techniques pour automatiser la conception ou n'importe quoi d'autre dont vous vous sentez capables (NdT, il en va de même pour la participation aux traductions).

100 000 utilisateurs enregistrés sur les forums Gentoo

Trois ans et demi après leur création, les forums Gentoo ont atteint les 100 000 utilisateurs enregistrés tôt dans la matinée du 16 novembre, lorsque Bindside350 s'est enregistré.


Figure 1.1 : Capture du 16 novembre 2005

Fig. 1: Screenshot

Un fil du forum venant d'un lointain passé a été ressuscité pour l'occasion.

2.  Histoires d'utilisateurs

Entretien avec Bryan Green de la division Advanced Supercomputing de la NASA

Note : Gentoo a fait une apparition publique sur le mur de visualisation de la NASA le mois dernier à la conférence Supercomputing 2005. Des milliers de visiteurs ont pu voir l'état et les résultats de Columbia, le super-calculateur de la Nasa, grâce à un système de visualisation tournant sous Gentoo. Cette semaine, Bryan Green nous en dit plus à propos de ce système et comment Gentoo est utilisée dans la division Advanced Supercomputing de la NASA.

Parlez-nous un peu de vous et de votre travail avec Columbia (ainsi que Columbia en particulier pour ceux qui ne le connaissent pas).

Je suis un consultant travaillant au laboratoire Advanced Supercomputing de la NASA (anciennement NAS : Numerical Aerospace Simulation), au centre de recherche Ames de la NASA, à Montain View, Californie. Je suis un employé de AMTI. Je suis membre du groupe de visualisation scientifique du laboratoire du NAS depuis 1997, année d'obtention de mon diplôme à l'Université de Santa Cruz en Californie. Quand j'ai commencé, nous utilisions des systèmes SGI Onyx pour les représentations, mais l'émergence de NVIDIA ainsi que la pression du marché des joueurs sur PC sur l'industrie de la carte graphique a finalement rendu possible la migration vers des systèmes Linux normaux avec des cartes graphiques NVIDIA haut de gamme. Il nous faut donc remercier les joueurs qui nous ont permis d'économiser des centaines de milliers de dollars en matériel graphique. La page web de mon groupe de travail se trouve ici : http://www.nas.nasa.gov/Resources/Visualization/visualization.html

Le super calculateur Columbia, un système SGI Altix contenant 10 240 processeurs tournant sous Linux a été construit par le NAS en 2004. Il utilise des processeurs Intel Itanium2 et est divisé en 20 nœuds de 512 processeurs. Chaque nœud Altix est un SSI, système à image unique, avec un téraoctet de mémoire partagée. Plus d'informations sur Columbia et ses diverses applications scientifiques peuvent être trouvées ici : http://www.nas.nasa.gov/About/Projects/Columbia/columbia.html

Tandis que Columbia lui-même utilise une distribution dérivée de Suse (avec les modifications apportées par SGI), le groupe de sécurité de la division NAS utilise exclusivement Gentoo pour l'infrastructure et les projets spéciaux. Ils ont même fait une grappe de trois nœuds Mosix. Au total, ils ont environ 30 systèmes Gentoo installés. Si vous êtes intéressés par plus d'informations à ce sujet, vous pouvez contacter Derek Shaw.

Depuis la construction de Columbia, le travail du groupe a principalement concerné l'apport d'un support de visualisation aux utilisateurs de Columbia. Ces temps-ci, notre but principal est de nous servir directement dans les programmes de simulation et d'extraire les données au fur et à mesure qu'elles sont produites. Nous avons notre propre nœud de 16 processeurs appelé « chunnel » branché sur Columbia. À intervalles réguliers, pour chaque simulation, on extrait les données calculées via la mémoire partagée, on les envoie sur chunnel par infiniband et on les distribue à notre grappe de visualisation. Lors de la dernière saison d'ouragans, nous avons utilisé cette méthode pour générer des films depuis les résultats de fvGWM, the finite-volume General Circulation Model (NdT, modèle de circulation générale pour volumes finis) qui a servi dans la prévision des ouragans. C'était une des applications dont nous avons fait la démonstration lors du SC05.

À propos du moniteur de Columbia : que pouvez-vous visualiser sur ces écrans ? Que faites-vous d'autre avec cette grappe de visualisation ?

On appelle notre grille d'écrans LCD contrôlée par une grappe un « hypermur ». Contrairement à un « powerwall » qui affiche généralement de très grandes images, notre but est de visualiser en grande taille des données tout en pouvant les traiter et les afficher avec différents outils, points de vue et paramètre pour profiter de tous les aspects. Nous avons un hypermur de 7x7 écrans installé au laboratoire et un 3x3 qui nous sert de « portable » : c'est celui-ci que l'on peut voir sur la photo. L'hypermur a servi à différentes applications, notamment à des calcul de dynamique des fluides, de physique quantique, d'astronomie et d'astrophysique, et à de la modélisation atmosphérique et océanique.

L'écran 7x7 tourne toujours sous Fedora Core 2. C'est notre hypermur original, et la question de savoir si/quand/comment il sera mis à jour et/ou converti est un sujet à débat. L'outil de surveillance de Columbia est un programme qui surveille l'utilisation des ressources système sur un ou plusieurs nœuds de Columbia. Avec l'hypermur, nous pouvons surveiller les 20 nœuds de Columbia en simultané et en haute résolution. Notre but final est de combiner la surveillance des ressources système avec le programme de l'instrumentation pour obtenir une vue globale d'un comportement particulier d'une simulation, des performances et de l'utilisation système, dans une optique d'optimisation. Notre division fournit un support complet pour les applications de calculs de haute puissance -- portage et adaptation, optimisation et visualisation.


Figure 2.1 : Information statistique

Fig. 1: Screenshots

La plupart des informations statistiques sont glanées à partir des systèmes de fichiers virtuels proc et sysfs. Trois composants de surveillance sont visibles sur la photo : cpumon, pagemon et linkmon. Cpumon affiche les statistiques processeur obtenues dans '/proc/stat' ainsi que les allocations processeur. Pagemon affiche l'utilisation non-uniforme de la mémoire -- la mémoire dans un nœud de 512 processeurs est divisée en 256 blocs de 4Go chacun, à partir des statistiques obtenues dans '/sys/devices/system/node/node*/meminfo'. Linkmon utilise l'outil « Performance Co-Pilot » pour obtenir les statistiques du NUMAlink -- l'architecture de communication interne de Columbia.

Les graphiques de l'écran en haut à gauche affichent les statistiques processeur et mémoire pour le nœud supérieur de 64 processeurs de Columbia (en bas), et celle du noeud de 16 processeurs du groupe de visualisation mentionné auparavant (en haut). Chacun des 5 écrans formant une croix est divisé en quatre parties, chacune représentant les statistiques pour un nœud de 512 processeurs de Columbia. Un groupe de visages tristes signifie soit que le noeud ne fonctionne pas, soit que le démon de surveillance ne tourne pas sur ce système. Les trois vues de l'écran du bas à droite sont simplement un résumé du nœud sur lequel les calculs de fvGCM sont effectués, à partir duquel nous produisons nos simulation atmosphériques.

Que représentent les cases colorées, les graphiques en barres et les lignes ?

La grille de cellules colorées représente l'utilisation processeur. Chaque case représente un processeur. Le code de couleur est le suivant  noir=repos, bleu=utilisateur, rouge=système, bleu ciel=attente d'e/s, jaune=interruption logicielle, orange=interruption matérielle. Les groupes de processeurs sont délimités par les bordures colorées autour des groupes de cellules. Les graphiques en barres rouges représentent l'utilisation de la mémoire. Pour un bloc de 512 processeurs, il y a 256 barres verticales qui représentent chacun des blocs de mémoire de 4 Gigaoctets. La hauteur de la barre indique le pourcentage de mémoire allouée. Le graphique par lignes en-dessous des statistiques est une représentation de la topologie NUMAlink pour un nœud de 512 processeurs. Pour citer notre affiche du SC05 : « Topologie de l'arbre d'interconnexion NUMAlink sur deux plans, avec l'activité en violet entre les deux nœuds à l'intérieur du carré vert dans une brique C et entre les nœuds et les routeurs représentés par les carrés bleus ciel ; les méta-routeurs de niveau 1 et 2 sont indiqué par des carrés jaunes ». Notez bien que le terme « nœud » fait ici référence à une portion de brique C et non pas un « nœud » entier de 512 processeurs. Violet=activité, bleu=inactivité, gris=illisible.

Donnez-nous quelques détails sur le fonctionnement du mur de 3x3 écrans. Comment le contrôlez-vous ?

L'hypermur est une grappe assez simple. Chaque nœud est un système bi-processeur Opteron bi-cœur avec 4Go de RAM. Chaque nœud a une installation Gentoo de base avec Xorg et Xfce et bien entendu les pilotes vidéo NVIDIA pour l'OpenGL. On utilise NFS pour partager les systèmes de fichiers. On a aussi un jeu de scripts pour les opérations comme le lancement d'un programme sur les nœuds. Les nœuds peuvent être sélectionnés en utilisant leur coordonnées sur la grille, en utilisant les expressions régulières de Perl pour en sélectionner plusieurs -- par exemple, la forme de croix sur l'image est décrite par : 'CROSS = N1.N.1'. Nous disposons d'un outil appelé hyperX qui nous permet de déplacer le curseur sur tous les écrans ou seulement un groupe, depuis la console maîtresse. Cela utilise le protocole XTest. J'ai aussi écrit en C++ une architecture pour la distribution d'événements et d'objets qui est utilisée pour piloter certaines applications sur le mur. Cela constitue la structure de base utilisée par les outils de surveillance de Columbia.


Figure 2.2 : Statistiques

Fig. 2: Screenshots

Une des approches est de lancer une copie de l'application sur chaque écran et de piloter chaque instance en simultané. Chaque instance de l'application a des conditions initiales différentes, par exemple le champ de données appliqué à une géométrie particulière ou bien une variation dans la palette de couleurs. Les applications sont pilotées soit via leur interface utilisateur graphique à l'aide d'hyperX, soit via le tableau de contrôle principal qui les contrôle par un protocole spécifique. L'avantage d'hyperX, c'est qu'à peu près toutes les applications peuvent être utilisées sans être modifiées. Une autre approche implique plus de communication entre les applications tournant sur les nœuds, de manière à ce que la vue d'un nœud influence la vue d'un autre d'une façon quelconque. Par exemple, les contraintes dans un jeu de dimensions peuvent être paramétrées graphiquement sur un écran et le résultat de ces nouvelles contraintes serait visible sur les autres écrans.

Pourquoi avez-vous choisi Gentoo pour cette installation ?

J'ai simplement voulu essayer d'installer Gentoo sur une grappe. J'ai d'abord installé Gentoo sur mon portable de travail et après m'y être habitué je l'ai installé sur ma station de travail. Avant ça, les systèmes du groupe étaient exclusivement sous Red Hat/Fedora. Gentoo a attisé mon amour pour Linux et a rendu l'administration système intéressante et appréciable à mes yeux. J'ai alors eu l'idée que ça ferait une distribution géniale pour un cluster et quand nous avons construit notre premier hypermur (le premier 3x3), j'avais des partitions de côté pour pouvoir par la suite installer Gentoo en parallèle de Fedora. Après une longue attente, je suis finalement passé à l'acte et ça s'est réellement bien passé. J'ai ensuite installé Gentoo sur notre deuxième écran 3x3 environ une semaine avant le SC05... Bon ok, en fait j'ai cloné le premier 3x3 puis fait quelques modifications et mises à jour. Si vous voulez la véritable raison derrière cette installation, outre l'expérience, c'est parce que j'aime vraiment Portage et j'en suis dépendant, pour l'accès pratique à une vaste diversité d'applications et la commodité de maintien à jour de certains paquets, comme GTK. J'avais toujours des problèmes pour installer des paquets non-standard avec Fedora, en général parce que personne ne s'était embêté à en faire un RPM ou alors je devais batailler avec yum.

Quels sont les gros avantages à utiliser Gentoo pour ce cas particulier ? Qu'en est-il des désavantages ou bien des choses qui ont besoin d'être améliorées ?

Tout d'abord la possibilité de trouver des informations utiles, de la documentation et le soutien de la communauté est quelque chose de très important et quelque chose que j'ai toujours considéré comme un manque de RedHat/Fedora. J'ai installé mon répertoire personnel de Portage pour résoudre un problème posé par le dernier 3x3. Le pilote NVIDIA avait un problème majeur de stabilité et NVIDIA nous a fourni un correctif. J'ai copié le dernier ebuild nvidia-kernel dans le répertoire perso et l'ai changé pour appliquer le correctif. C'est génial de pouvoir avoir notre paquet patché par nous-même au milieu du système de gestion des paquets et ce fut très facile à faire. Portage offre de nombreux avantages par rapport aux distributions binaires. L'accès à une grande variété de paquets en est un. Rien que naviguer/rechercher dans Portage est une bonne manière pour connaître les outils disponibles. La possibilité de choisir quelle version d'un paquet installer est aussi la bienvenue. Un autre avantage est la possibilité de mettre à jour le système par la ligne de commande. En fait, le fait d'avoir toutes les tâches d'administration disponibles par ligne de commande ou script est un réel plus pour une grappe, à mon avis. La flexibilité de Portage/Gentoo est une des raisons pour l'utiliser sur une grappe. Mon installation actuelle partage l'arbre de Portage par NFS pour les nœuds, avec squid sur le maître faisant un proxy pour emerge. J'ai aussi quelques scripts maison pour le clonage utilisant rsync. J'ai d'autres configurations en tête à essayer, comme installer le système d'exploitation du nœud dans un environnement chrooté sur le maître, et simplement le propager sur les autres nœuds depuis là. Passer à Xfce comme gestionnaire de bureau à la place de Gnome (sur Fedora), ce qui était vraiment du gaspillage, a aussi été une grosse amélioration.

Une chose dont Gentoo aurait besoin est sa propre version de l'outil SystemImager. Un ebuild GentooImager si vous voulez. SystemImager est fait pour Redhat/Fedora et inclut tout dans le bazar de sa distribution. Un ebuild GentooImager, peut-être dérivé de SystemImager pourrait faire une dépendance seulement des outils nécessaires (dhcp, syslinux, tftp, etc.) En dehors de cela, il y a aussi le problème de fournir un environnement pour démarrer pxeboot et faire le bootstrap sur un système ainsi que les autres détails nécessaires aux images systèmes. Quoi qu'il en soit, il faudrait y réfléchir. Quand/si nous construisons un autre hypermur, je pourrais peut-être commencer à travailler sur un tel paquet. On verra. Je serais intéressé d'avoir l'avis d'autres personnes ayant installé et maintenu Gentoo sur une grappe.

Pour ce qui est des désavantages, je n'en vois aucun de particulier à Gentoo pour l'hypermur, si ce n'est que ça peut être difficile à réaliser lors d'une première installation de Gentoo. Les endroits où je ressens un besoin d'amélioration chez Gentoo sont la gestion des mises à jour de sécurité et la recherche des messages importants affichés pendant un emerge. Je suis heureux que ce soit des problèmes qui semblent avoir déjà attiré l'attention sur eux.

Y-a-t'il des projets d'installation de Gentoo dans votre département ?

Pour le moment, je suis le seul porteur de bannière ennuyeux de mon petit groupe. J'ai réussi à intéresser quelque peu une partie de mon équipe et je pense même que l'un d'eux donnera une chance à Gentoo. On verra bien ce qui en découlera... Comme je l'ai déjà mentionné, Gentoo joue un rôle majeur au département de sécurité. Pour ce qui est de Columbia, eh bien, on a le droit de rêver...

Comment peut-on vous contacter ?

Mes coordonnées peuvent être trouvées sur ma page web

3.  Entendu dans la communauté

gentoo-dev

contenu de /dev après l'installation initiale

Les nouveau gestionnaires de périphériques dynamiques (le désuet devfs et udev) gèrent les pilotes dynamiquement. Alors pourquoi y'a-t-il tous ces fichiers statiques dans /dev ? Gentoo peut démarrer sans, mais pour réparer le système il est bien plus pratique de les avoir. Vous pouvez tous les enlever sauf un ou deux périphériques statiques et toujours démarrer, seulement le débogage risque d'être difficile si vous n'avez pas de sortie pour le terminal...

4.  Gentoo international

Inde : conférence FOSS.IN avec la participation de Gentoo

La semaine dernière, l'Inde a vu sa plus grande conférence sur le logiciel libre -- Foss.in/2005 se tenir au Bangalore Palace. Gentoo était officiellement représentée par les développeurs Seemant Kulleen et Shyam Mani, en plus des enthousiastes locaux Ashish V, Ananth, et Arun Raghavan.


Figure 4.1 : Le staff du stand au FOSS.IN

Fig. 1: FOSS.IN

Gentoo s'est d'abord manifesté pendant l'événement par les nombreux serveurs et postes tournant sous Gentoo. Le stand Gentoo installé dans le secteur d'exposition était souvent plein d'utilisateurs ou non de Gentoo. Il y avait beaucoup d'intérêt pour les différences de Gentoo par rapport aux autres distributions et les utilisateurs ont été aidés dans la résolution de leurs problèmes. Plus de 100 CD (installation et paquets) ont été gravés pendant ces 2 jours.

L'après-midi du 2ème jour, 250 spectateurs ont rempli une salle où s'est tenue une conférence dédiée à Gentoo. Seemant a commencé avec une introduction sur l'histoire de Gentoo et un bref récapitulatif des motivations du projet. Au milieu de nombreux applaudissements, Seemant laisse la parole à Shyam qui, après avoir dissipé l'idée préconçue « Gentoo is for Ricers », a fait une description des différentes fonctions de Gentoo dont les utilisateurs pourraient avoir besoin. Arun a poursuivi avec une petite session sur Ebuild 101. Seemant a repris pour présenter quelques cas d'études de Gentoo dans un environnement de production. Cette conférence s'est terminée avec une série de questions-réponses et une rapide démonstration de l'écriture d'un ebuild. Bien qu'il y ait eu beaucoup de demandes pour que soit montrée une réelle installation, les utilisateurs ont été encouragés à essayer eux-mêmes et à demander de l'aide en cas de problème.

Lors d'un petit entretien avec les personnes chargées de l'internationalisation, un début de projet d'inclusion de la traduction et des polices indiennes s'est dessiné. Il y a aussi eu des discussions à propos de la création d'un groupe local de gentooïstes. Vous en saurez un peu plus dans quelques mois.

L'équipe tient aussi à remercier Harikrishnan pour être venu avec d'excellentes affiches qui ont servi pour le stand Gentoo.

Allemagne : « Friends of Gentoo e.V. » au « Linuxtage d'Essen »

Le week-end dernier, l'association allemande « Friends of Gentoo e.V » a mis en place un stand au premier Linuxtage à Essen. Outre les éléments habituels comme les démos de d'installation de Gentoo sur plusieurs portables et autres matériels obscurs (une vieille machine Compaq), le stand de l'équipe a vendu une édition limitée du Guide d'installation Gentoo en allemand. Le premier jour de ce nouveau salon open source a dépassé les espérances et a eu un énorme succès, avec plus de 1300 visiteurs. Le deuxième jour, dimanche, a été complété par une présentation au sujet de la Gentoo Metadistribution, par le développeur Gentoo Tobias Scherbaum.

5.  Gentoo dans la presse

Retro Gaming Hacks (octobre 2005)

Un nouveau livre publié aux éditions O'Reilly, Retro Gaming Hacks, a pour but de conserver la nostalgie de tous les joueurs qui ont la vingtaine ou la trentaine (tout en introduisant les plus jeunes à ces joyaux de notre passé de joueur). En plus de faire tourner les vieux jeux sur le matériel original, le livre explique aux lecteurs le B.A-BA de l'émulation de systèmes de jeux anciens sur des ordinateurs modernes. Oui, même des ordinateurs modernes tournant sur des systèmes d'exploitation UNIX. Et c'est là bien sûr que Gentoo entre en scène. Les astuces n°22 (Jouer à des jeux d'arcades avec Linux), n°40 (Utiliser les émulateurs NES sous Linux), n°43 (Émuler d'autres systèmes classiques sous Linux), n°51 (Utiliser des manettes de consoles sur PC) et n°52 (Utiliser des manettes USB sous Linux) ont été écrites par le développeur Gentoo Josh Glover qui ne manque pas de remarquer à quel point il est facile d'installer des émulateurs avec Gentoo Linux en comparaison aux autres distributions. Retro Gaming Hacks devrait être disponible dans la plupart des librairies ou consultable en ligne en utilisant le O'Reilly's Safari Bookshelf.

6.  Départs, arrivées et changements

Départs

Les développeurs suivants ont récemment quitté le projet Gentoo :

  • Aucun cette semaine

Arrivées

Les développeurs suivants se sont joints récemment au projet Gentoo :

  • Alexandre Buisse (Nattfodd) - text-markup

Changements

Les développeurs suivants ont récemment changé de rôle dans le projet Gentoo :

  • Aucun cette semaine

7.  Sécurité Gentoo

Inkscape : dépassement de tampon

Une vulnérabilité permettant à un fichier SVG spécialement conçu d'exploiter un dépassement de tampon et potentiellement d'exécuter du code arbitraire lorsqu'il est ouvert a été découverte.

Pour plus d'information, veuillez vous référer à l'annonce GLSA

chmlib, KchmViewer : dépassement de tampon à partir de la pile

chmlib et KchmViewer souffrent d'une vulnérabilité par dépassement de tampon qui peut mener à l'exécution de code arbitraire.

Pour plus d'information, veuillez vous référer à l'annonce GLSA

8.  Bugzilla

Statistiques

La communauté Gentoo utilise Bugzilla (bugs.gentoo.org) pour répertorier et suivre les bugs, notifications, suggestions et autres interactions avec l'équipe de développement. Entre le 28 novembre 2005 et le 05 décembre 2005, l'activité sur le site se résume à :

  • 717 nouveaux bugs,
  • 310 bugs fermés ou résolus,
  • 28 bugs rouverts (précédemment fermés).

Parmi les 9129 bugs actuellement ouverts, 97 sont marqués 'bloquant', 207 sont marqués 'critique' et 560 sont marqués 'majeur'.

Classement des bugs fermés

Les développeurs et équipes qui ont fermé le plus de bugs durant cette période sont :

Classement des nouveaux bugs

Les développeurs et équipes à qui le plus de bugs ont été assignés durant cette période sont :

9.  Commentaires

Aidez-nous à améliorer la GWN, envoyez-nous vos commentaires.

10.  S'abonner à la GWN

Pour vous abonner à la Gentoo Weekly Newsletter, envoyez un e-mail vierge à gentoo-gwn+subscribe@gentoo.org.

Pour vous désabonner de la Gentoo Weekly Newsletter, envoyez un e-mail vierge à gentoo-gwn+unsubscribe@gentoo.org depuis l'adresse utilisée pour votre abonnement.

11.  Autres langues

La GWN est aussi disponible dans les langues suivantes :



Imprimer

Dernière mise à jour le 5 décembre 2005

Résumé : Ceci est la Gentoo Weekly Newsletter pour la semaine du 5 décembre 2005.

Ulrich Plate
Éditeur

Josh Glover
Collaborateur

Wernfried Haas
Collaborateur

Tom Knight
Collaborateur

Patrick Lauer
Collaborateur

Arun Raghavan
Collaborateur

Tobias Scherbaum
Collaborateur

Corey Shields
Collaborateur

Bertrand Coppa
Traducteur

Gabriel Laskar
Traducteur

Thomas Kister
Relecteur

Lionel Bouton
Relecteur

Donate to support our development efforts.

Copyright 2001-2014 Gentoo Foundation, Inc. Questions, Comments? Contact us.